Le Fait/ Inoubliable





La finale des 1500 mètres aux J.O d’Athènes restera comme un des moments inoubliables du plus important rendez-vous sportif de la planète. Une course haletante, chargée d’émotions avec un final à déconseiller aux âmes sensibles. Les deux favoris de l’épreuve, Hichem El Guerrouj et le Kenyan Bernard Lagat ont offert au monde entier un spectacle émouvant et surtout des instants de suspense qui ont fait vibrer les plus impassibles des êtres humains. Au final, vainqueur et vaincu se sont effondrés sur la piste magique d’Athènes à laquelle Hichem El Guerrouj a offert une étreinte d’une tendresse paternelle comme pour la remercier de lui avoir enfin offert ce titre olympique qui lui a toujours tourné le dos jusqu’à présent. Effondré en larmes juste après la ligne d’arrivée, le Marocain a finalement vaincu le spectre du titre olympique qui lui a causé tant de douleur à Atlanta et à Sydney. L’image d’El Guerrouj allongé sur le dos, le corps vibrant des émotions d’un rêve enfin réalisé était si touchante que l’on ne voyait pas quelle autre image allait nous faire vibrer autant. Mais c’était sans compter avec Bernard Lagat qui allait couronner le spectacle par un geste encore plus intense. Passant outre l’aventure d’un sacre raté d’un cheveu, le «digne» héritier d’El Guerrouj s’est jeté dans les bras du «maître» pour le féliciter et lui apporter une chaleur supplémentaire à un cœur déjà en ébullition. Suspense, émotion, classe, ce 1500 mètres d’Athènes restera à jamais gravé dans la mémoire des puristes. Chiraz Ounaïs


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com