Le monde arabe unanime : La France, un pays ami





Le monde arabe s’est mobilisé hier pour condamner la prise d’otages de deux journalistes français appelant à leur libération immédiate. Le Quotidien - Agences Le secrétaire général de la Ligue arabe Amr Moussa a appelé hier à la libération des deux journalistes français otages en Irak, lors d’une conférence de presse au Caire à l’issue d’un entretien avec le ministre français des Affaires étrangères Michel Barnier. «J’exhorte tout le monde à en finir avec cette affaire le plus rapidement possible afin de nous épargner des conséquences dont nous pouvons nous passer», a dit Moussa. «A la Ligue arabe, nous sommes en contact permanent avec les responsables irakiens pour faire le point sur cette affaire et j’appelle tous les responsables et ceux qui ont du pouvoir dans cette affaire à imaginer ses conséquences sur l’opinion publique française, qui est une opinion amie», a ajouté Moussa. Auparavant, le Conseil des ambassadeurs des pays arabes en France avait indiqué être «unanimement solidaire» avec Paris et «condamne avec la plus grande fermeté» l’enlèvement des deux journalistes français en Irak. «Cette solidarité naturelle du monde arabe est renforcée par le rôle exemplaire et remarquable qui est celui de la France dans le monde et plus particulièrement en Irak et au Moyen-Orient pour faire prévaloir la morale, la justice et le droit», poursuivent les ambassadeurs. Dans les mêmes termes, le secrétaire général de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI) a condamné l’enlèvement en Irak des deux journalistes estimant cette opération «préjudiciable à l’Islam et aux musulmans». «(...) La religion musulmane et le monde musulman dans son ensemble interdisent d’enlever et de terroriser des innocents, et rejettent l’amalgame facile entre la question du hidjab en France et la situation actuelle en Irak» Dans la foulée, le directeur de l’observatoire islamique, basé à Londres, a appelé hier à la libération des deux journalistes. «Nous exhortons les ravisseurs à libérer les deux journalistes (...) qui par leur travail sont en train de dénoncer les crimes américains en Irak», a déclaré Yasser Al-Serri, dont l’institution défend les causes des Musulmans dans le monde entier et jouit d’une notoriété certaine auprès des groupes islamistes. Enfin, et dans un élan de solidarité, la télévision qatariote Al-Jazira a condamné hier l’enlèvement et l’exécution de journalistes et réclame la «libération immédiate» des deux reporters français pris en otages en Irak. C’est la première fois que la télévision qatariote condamne officiellement et spécifiquement les enlèvements et exécutions de journalistes.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com