La vengeance terrible d’un fiancé débouté !





“Au pire des cas, j’en aurais pour deux ans”, lui a-t-il lancé, avant de conclure : “Mais je t’aurais marquée pour la vie !” Une menace, proférée pourtant en pleine assistance, que la jeune fille n’a pas prise au sérieux. Grave erreur... Tunis - Le Quotidien C’est le jour où il est venu la raisonner pour la énième fois qu’il a lancé ces propos. Il tentait désespérément de la dissuader après qu’elle lui eut annoncé sa décision de rompre. Or, la jeune fille s’est montrée inflexible, lui faisant comprendre qu’il était désormais “persona non grata” dans le cercle de leur famille. Le jeune homme a bien essayé également du côté des parents de la fiancée, mais ces derniers étaient aussi inflexibles que leur progéniture. En désespoir de cause, il a fini par lâcher la tirade rapportée ci-haut avant de claquer la porte. Depuis, il n’a plus donné signe de vie au point que son ex-fiancée a failli l’oublier complètement. Elle est du moins parvenue manifestement à estomper tous ses souvenirs et l’idylle qu’ils ont vécue. Elle était de ce fait à mille lieues de penser qu’il préparait en fait un retour fracassant dans sa vie ! Il lui a fallu cependant le concours d’une tierce personne afin de réaliser son plan. La personne en question n’était autre qu’une ancienne amie de la fiancée dont les ponts ont été coupés avec cette dernière depuis un bon bout de temps. Son apparition n’a pas surpris outre mesure son ex-copine, quoiqu’elle se soit montrée froide et non moins distante. Or, l’amie s’est attelée assidûment à la tâche, réussissant finalement à l’attirer dans un guet-apens minutieusement préparé par le fiancé. La jeune fille a dû vivre un dur calvaire une nuit durant, avant d’être relaxée par son bourreau, lequel ne s’est point défilé, attendant sagement l’arrivée des auxiliaires de la justice, venus l’interpeller. Il risque toutefois gros, ainsi que sa complice par ailleurs... M.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com