A vous la parole/ Zied Chakrou, 22 ans, maîtrisard : Révisons nos comptes!





«J’entends toujours parler des jeunes à propos de l’émigration et de l’émigration clandestine… Bon nombre de mes amis râlent, se lamentent sur leur sort, se plaignent de la lenteur des formalités dans nos administrations. Ils finissent toujours ce discours par une même phrase: «Un jour j’aurais un poste et je ferais voir à tous ceux qui m'ont tracassé la même chose». Croyant, à tort, qu’en réagissant ainsi, ils seront satisfaits et les choses s’amélioreront. Halte à cette mentalité négative! Quand est-ce que les jeunes Tunisiens se mettront à procéder à leur auto-critique? Il faut qu’on sache que rien n’est facile dans la vie. Ces pays qui charment tant, ce ne sont pas nos pays! Notre pays c’est la Tunisie. Les jeunes européens ou Américains ont beaucoup travaillé pour promouvoir leur pays. Tandis que certains de nos jeunes à nous se contentent de rêver et de vouloir récolter le fruit d’un travail qui n’est pas le nôtre… Il faut qu’on en prenne de la graine et de se dégager de ce carcan borné. En Tunisie, nous ne manquons de rien, nous avons le privilège de bénéficier de la gratuité de l’enseignement. Or, bon nombre de jeunes se contentent malheureusement de consommer et d’imiter. Lisez, cherchez, réfléchissez. C’est la solution à nos problèmes de jeunes.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com