Guerre des Balcans : Milosevic accuse la Communauté internationale





Le Quotidien-Agences L'ancien président yougoslave Slobodan Milosevic a entamé hier sa défense avec une vaste fresque historique, dénonçant "mensonges éhontés" proférés contre lui et blâmant l'Occident pour les guerres dans l'ex-Yougoslavie. "Les accusations contre moi sont des mensonges éhontés et une distorsion permanente de l'histoire", a déclaré l'ancien homme fort de Belgrade, qui est apparu combatif pour sa première apparition publique devant le Tribunal pénal international (TPI) pour l'ex-Yougoslavie depuis le mois de juillet. Milosevic, qui est son propre avocat dans le prétoire, parlait rapidement, au point que les interprètes demandaient parfois grâce, mais d'un ton dépassionné. Il arborait son traditionnel costume bleu marine, sa chemise bleu pâle et sa cravate aux couleurs de la Yougoslavie. Réaffirmant qu'il jugeait le TPI illégal, il a discouru sur l'histoire du XXe siècle, citant Hitler, des papes, Bill Clinton ou Mikhaïl Gorbatchev ainsi qu'une multitude de livres, au point que le président Patrick Robinson lui a demandé, en vain, de "se maîtriser" dans l'exposé de sa "vaste fresque historique". L'ancien chef d'Etat, 63 ans, est accusé d'être un des principaux responsables des trois conflits majeurs qui ont fait plus de 200.000 morts dans l'ex-Yougoslavie : la Croatie (1991-1995), la Bosnie-Herzégovine (1992-1995) et le Kosovo (1998-1999). Il doit répondre de 66 chefs d'accusation de génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre et risque la prison à vie. Rejetant fermement sa responsabilité, Milosevic a mis en cause les puissances occidentales, choisissant clairement de mener une défense politique. "La communauté internationale a agi comme la principale force précipitant la destruction de l'ex-Yougoslavie", a-t-il déclaré. "Un Etat multiculturel, multiconfessionnel et multiethnique a été détruit", a-t-il ajouté avant de mettre en cause, une nouvelle fois, l'Allemagne et le Vatican. "La théorie idiote et triviale du sale type et de l'Etat voyou ne peut expliquer" les guerres dans l'ex-Yougoslavie, a-t-il expliqué. "Le projet (de faire éclater la Yougoslavie) existait grâce à l'alliance entre l'Allemangne, le Vatican, le reste de la Communauté européenne et les Etats-Unis". Milosevic a présenté la "lutte du peuple serbe" comme légitime.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com