Le CICR visite les détenus en grève de la faim





Tunis-Le Quotidien Alors que des détenus de sécurité palestiniens ont entamé une grève de la faim, le Comité International de la Croix Rouge (CICR) poursuit ses activités dans les lieux de détention israéliens. Ainsi, au cours des dix jours écoulés, l’institution a entrepris une série de visites dans toutes les prisons qui comptent des détenus grévistes, tout en maintenant des contacts étroits avec leurs familles et les groupes qui les représentent. Le CICR prévoit de renforcer l’équipe de médecins qui visitent les lieux de détention en vue d’observer de plus près les conditions sanitaires et l’accès aux soins médicaux. Durant leurs visites, les médecins mettront l’accent sur les conséquences sanitaires qui pourraient résulter de la grève et demanderont instamment aux autorités de ne pas soumettre les détenus à une alimentation forcée ni à aucune autre forme de contrainte. Les Palestiniens détenus par Israël sont protégés par la IVème Convention de Genève qui leur donne droit, notamment, au respect de leur personne, de leur honneur, de leurs droits familiaux, de leurs convictions et pratiques religieuses, de leurs habitudes et de leurs coutumes. Depuis janvier 2004, le CICR a effectué plus de 180 visites dans des camps militaires, des centres de détention provisoires, des prisons civiles et des postes de police israéliens. Conformément au mandat que lui confère la IVème Convention de Genève, le CICR compte poursuivre ses visites dans les lieux de détention israéliens pendant toute la durée de la grève et suivra de près la situation, aussi bien de la population carcérale en général que des grévistes de la faim.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com