Relations entre frères et sœurs : Mi-figue, mi-raison





Les frères et sœurs sont très exigeants entre eux. Ils n’acceptent pas que l’un soit privilégié par rapport à l’autre. Leur jalousie a souvent un mot à dire! Tunis-Le Quotidien Entre frères et sœurs, il semble qu’un petit brin de jalousie est presque inévitable. Il suffit que l’un d’eux bénéficie d’une attention particulière de la part de ses parents pour que les autres ne soient pas tout à fait d’accord. Bien qu’il existe des histoires de jalousie excessive, celles-ci restent plus ou moins des cas isolés. Dans sa famille, Afef Boukari, a deux sœurs et un frère. Mais ils n’ont jamais eu de problèmes de jalousie. “Il n’y a aucun conflit d’intérêts entre nous”. Quant à ses parents, ils réussissent à être justes avec eux. Toutefois, Afef connaît pas mal de cas de véritable jalousie entres des sœurs. “C’est à cause du niveau d’études ou bien du prince charmant”, dit-elle. Dans les familles épargnées par ces scènes de jalousie, ce sont les parents qui jouent un rôle primordial afin d’imposer la justice. Tous les enfants sont ainsi traités sur un pied d’égalité de manière à éviter les remarques et les commentaires. Pour N. Teboulbi, ses deux sœurs ont droit aux même privilèges que lui “pour éviter justement toute jalousie”. Néanmoins, le jeune étudiant a assisté à plus d’une reprise à des querelles entre frères et sœurs “et c’est la jalousie qui en est l’origine”. Ce genre de disputes n’a jamais lieu entre Mohamed Wael Ben Youssef et sa sœur. “Nous sommes très amis et on partage tout sans exception”. La sœur de Wael qui est son aînée de trois ans est sa complice dans tout ce qu’il entreprend. “Nos sorties, on les fait à deux et on n’a pas de secrets”. Cette grande amitié leur a permis d’avoir des rapports impeccables. Par contre Selma Hosni vit des rapports tout à fait différents avec ses sœurs. Toutes les trois sont en conflit éternel. Il est hors de question pour l’une que l’autre achète quoi que soit “sinon si c’est le cas, on doit partager cette fringue et chacune a le droit de la mettre”. Toutes leurs amies savent que les sœurs Hosni sont exceptionnelles. A telle enseigne qu’elles sont capables de se disputer dans un endroit public et devant tout le monde. “On l’a fait plus d’une fois” confirme Selma. Finalement, cette histoire de jalousie entre les frères et sœurs n’est pas valable pour toutes les familles. Mais il est presque certain qu’un petit pincement de cœur a eu lieu sous chaque toit. N’empêche que les parents sont assez responsables devant leurs enfants. C’est à eux qu’incombe la tâche d’établir la justice pour qu’aucun membre de la famille ne se sente lésé. M.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com