Téhéran demande à Bagdad de s’opposer à l’installation de bases étrangères





Le Quotidien - Agences Le ministre iranien de la Défense, l'amiral Ali Chamkhani, a pressé Bagdad mercredi de s'opposer à l'installation de bases militaires étrangères permanentes sur son territoire, lors d'une rencontre à Téhéran avec son homologue irakien, Saadoun al-Doulaïmi. Le ministre iranien a critiqué la construction "par les forces étrangères de bases militaires en Irak qui ne peuvent être uniquement destinées à la lutte contre une révolte mineure comme celle d'Al-Qaïda", a rapporté l'agence estudiantine Isna. "Nous y sommes hostiles et demandons que le gouvernement irakien exerce son autorité dans ce domaine", a-t-il dit. "Le gouvernement et le peuple irakiens ne doivent pas permettre aux puissances étrangères de consolider leur présence dans la région et de renforcer ainsi la ceinture de sécurité du régime sioniste", a-t-il affirmé. "Nous espérons que les forces étrangères quitteront rapidement l'Irak et que les forces militaires et sécuritaires irakiennes prendront en charge la sécurité de ce pays", a déclaré Chamkhani après une première série de discussions avec son homologue irakien, qui effectue une visite officielle de trois jours en Iran. "La République islamique d'Iran estime que le développement et la sécurité des deux pays auront une influence positive sur la sécurité et le progrès de la région, elle est prête à aider le gouvernement irakien à cette fin", a-t-il dit. Le ministre irakien est arrivé avant-hier soir à Téhéran, accompagné du chef d'état-major et des commandants des armées de terre, de l'air et de la marine irakiennes. La délégation irakienne doit rencontrer les plus hauts responsables militaires et politiques iraniens et visiter plusieurs centres militaires et industriels. C'est la première fois qu'une délégation militaire irakienne se rend en Iran depuis la chute de Saddam Hussein en avril 2003.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com