Mrad Mahjoub : «Je demeure confiant et tranquille»





L’entraîneur de l’Espérance vit de certitudes. Malgré la prestation en demi-teinte de samedi dernier, il est convaincu que l’équipe ne peut que s’améliorer au fil du temps, à commencer par ce match face à l'ASEC Mimosas. Interview. * Estimez-vous que l’Espérance pourra se montrer plus tranchante et davantage inspirée ce samedi face à l’ASEC? — Je l’espère de tout cœur. En tout cas, à voir les joueurs se défoncer à l’entraînement on ne peut qu’être confiant. On travaille bien et on devra avoir un meilleur visage ce samedi malgré l’absence de trois titulaires dont Kamel Zaïem qui s’est blessé dernièrement. * Les absences conjuguées de Zaïem, Yaken et Dos Santos risquent-telle de peser lourd? — Un grand club ne doit pas se ressentir de l’absence de deux ou trois joueurs. L’effectif est riche et les solutions de rechange de valeur existent. * Qu’est-ce qui a fait, selon vous, qu’à Sousse certains joueurs n’étaient pas au meilleur de leur forme? — C’est très simple. Il y a eu un décalage entre un groupe et un autre. La préparation n’a pas été la même pour tous et le degré de compétitivité de quelques-uns n’a pas été optimal. Il faute certainement un peu de temps pour qu’on arrive au top niveau. Et ce jour-là l’Espérance sera irrésistible. * Considérez-vous que le nul obtenu à Sousse n’est pas satisfaisant? — Au contraire. Je pense même qu’il a libéré l’équipe. Maintenant, il faut bien viser la victoire face à l’ASEC car elle nous mettra en confiance en attendant un meilleur visage. L’objectif de l’Espérance demeure la qualification et on l’atteindra. Reste à savoir si la tâche sera facile ou difficile et là c’est une autre question. * Après le match de samedi dernier vous avez parlé de défaillance au niveau de l’entre-jeu. Qu’est-ce qui a manqué au juste? — Les joueurs du milieu ont manqué d’agressivité. Maintenant, ils cravachent dur et seront prêts samedi. * Quel avis portez-vous sur l’adversaire ivoirien? — L’ASEC est un club en pleine compétition. Il sera certainement difficile à manier. Cela dit, pour l’Espérance la victoire est impérative. Et si elle ne sera pas acquise aisément, on essaiera de la “voler”. En tout cas, à l’heure actuelle je suis tranquille car l’avenir de l’Espérance est assuré. Propos recueillis par Jamel BELHASSEN


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com