Aux charmes des rimes





Terre natale Jendouba, ville de ma naissance, de ma jeunesse Paradis terrestre entre deux rivières Terre de verdure pour ma joie, ma tristesse Ville de mes ancêtres, en toi j’ai vu la lumière Tes avenues bordées d’eucalyptus et palmiers Par une lumière dorée, éclatante Les pâturages font fleurir ta beauté O ! Jendouba, terre natale, ville charmante Tes mosquées prononcent “Dieu est Grand” Où les sages font la prière Une joie générale a comblé tes enfants Par l’arrivée des cigognes avant la saison printanière Ton eau potable et douce, provenant du barrage A réjoui profondément tes citoyens Jendouba, tu es belle avec tes verts paysages Car je t’aime toujours, d’un amour sans fin Ton grand jardin des martyrs, situé face à la municipalité Où se reposent les amoureux sur des bancs Jendouba tout en toi est aimé Tu es ma ville, je t'aime tendrement Jendouba de mes rêves et de mes plaisirs Ta brise m’apporte le son des chardonnerets qui chantent Jendouba Jolie Nymphe, vivre avec toi et mourir Pour oublier la solitude qui me hante Le carrefour surplombé d’un édifice aux trois montres Embelissant les avenues du Maghreb et Bourguiba Entouré d’un jardin vert au centre Tu es dans mon cœur, mon esprit, O ! Jendouba Wahid Midani Jendouba


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com