Tunis : Un jeune bachelier trouve la mort dans un accident de la circulation





Depuis la démocratisation de la voiture, rares sont les familles tunisiennes qui n’en possèdent pas une. Du coup, on s’en dispute l’usage. Ce sont surtout les enfants qui usent de tous les moyens pour s’approprier, le temps d’une sortie, la voiture de papa ou de maman. Seulement, le sort réserve parfois quelques mauvaises surprises et ce sont, justement, ces enfants qui en paient le prix… Tunis-Le Quotidien L’on se rappelle toujours de ce drame familial survenu récemment à la cité d’Ezzahrouni lorsque ce père de famille a été tué par son propre fils qui s’est donné ensuite la mort à cause d’une idiote affaire de voiture que le rejeton avait utilisée sans la permission de son père. Malheureusement la même affaire s’est reproduite du côté de la cité huppée d’Ennasr. Cette fois-ci, c’est un jeune bachelier qui a payé de sa vie une escapade nocturne qui a mal tourné. A vrai dire, sa réussite au bac a contraint sa mère à lui satisfaire quelques caprices. C’est ainsi qu’elle lui a remis les clés de sa voiture. Le jeune homme s’était mis d’accord avec un groupe d’amis pour passer la soirée à Hammamet, d’autant que la mère était presque certaine de la maîtrise par son fils de la conduite. Arrivés à Hammamet, les jeunes gens ont fait le tour de la ville avant d’investir une boîte de nuit pour passer une agréable et délicieuse soirée. Ils ne quittèrent les lieux qu’à une heure tardive de la nuit. Ils s’engagèrent sur l’autoroute sans, toutefois, penser que le destin leur réservait un triste sort. Excès de jeunesse, ou excès de vitesse, on ignore encore comment le jeune bachelier a perdu le contrôle de sa voiture allant percuter de plein fouet les glissières de sécurité avant de faire plusieurs tonneaux et venir s’échouer sur le bas-côté. Le véhicule, qui s’est transformé en amas de ferraille, n’a laissé aux quatre passagers aucune chance de s’en sortir indemnes. Le conducteur a ainsi trouvé la mort sur le coup. Ses trois autres passagers ont été cependant grièvement blessés. Sitôt informés, les agents de la garde nationale relevant de la patrouille mobile de l’autoroute sont intervenus pour évacuer les blessés dans un hôpital de Nabeul (Cap-Bon). Le corps du jeune conducteur a été transporté dans les services de la médecine légale de Tunis afin de subir une autopsie. Conjointement une enquête a été ouverte afin de déterminer les responsabilités dans ce terrible accident de la circulation. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com