Conseil national de la F.T.F. : Une nouvelle structure pour le foot amateur avec institution de 3 divisions d’honneur





• Interdiction de recruter des gardiens étrangers Le Conseil national de la FTF, tenu avant-hier à Monastir, a mis au point un important arsenal de textes, nouveaux ou amendés visant essentiellement une plus grande rigueur dans le cadre de la qualification des joueurs afin de réduire autant que cela se peut le champ - la saison dernière très fertile - des réserves, une conformité aux textes de la FIFA et un cadre disciplinaire plus précis puisque toutes les fautes sont désormais répertoriées avec le barème afférent dans un cadre conforme à celui du code disciplinaire de la FIFA et de la CAF. Mais l’essentiel, de l’avis même de M. Mohieddine Baccar, vice-président de la FTF, aura été l’adoption d’une nouvelle structure, notamment dans le football amateur. Jusque-là, il y avait huit divisions d’honneur régies chacune par une Ligue régionale qui viennent compléter la structure existant derrière les Nationales «A», «B» et «C». Il y aura désormais trois divisions d’honneur régies par la Ligue nationale de football amateur composées chacune de 14 clubs. M. Mohieddine Baccar nous livrera par ailleurs la dénomination projetée de ces structures : Ligue professionnelle 1 (Nationale A) (14 clubs) Ligue professionnelle 2 (Nationale B) 14) Ligue semi-professionnelle 3 (Nationale C) (14) Ligue amateur 1 (Division d’honneur) (14) Ligue amateur 2 (Division d’honneur) (14) Ligue amateur 3 (Division d’honneur) (14) Cette nouvelle structure entrera en vigueur dès la saison 2005-2006 en fonction des résultats de l’année dernière (accessions et relégations). Le vice-président de la FTF s’étonne par ailleurs des réticences exprimés au cours du Conseil fédéral par quelques représentants de clubs : «Je crois pourtant que tout le monde y trouvera son compte, pouvant dans la plupart des cas accéder au niveau supérieur», précise-t-il. * Non aux cas de force majeure Pour ce qui est de l’horrible plaie des réserves et évocations qui a marqué de façon tragi-cornique le dernier exercice, le Conseil fédéral a convenu d’améliorer l'administration au sein de la FTF et de la Ligue nationale d’abord. Une volonté concrétisée par l’acquisition du matériel informatique adéquat pour améliorer le flux d’informations et leur traitement. Par ailleurs, certains garde-fous ont été adoptés dont notamment l’obligation faite aux clubs d’effectuer leur propre décompte (des cartons jaunes, matches de suspension...). Par ailleurs, la FTF ne sera plus tenue de prendre en compte les cas de force majeure afférents aux désignations des matches de rattrapage succédant à des sorties africaines ou arabes. A propos de celles-ci, il a été décidé de désigner le Club Sportif Sfaxien et l’Etoile Sportive du Sahel pour représenter le foot tunisien en Coupe de la Ligue africaine alors que l’Espérance Sportive de Zarzis évoluera en Coupe de la CAF. Pour le reste, aucune décision n’a été prise, sachant qu’aucun club ne pourra désormais participer en même temps à la Coupe d’Afrique et à la Coupe arabe. enfin, interdiction a été faite de recruter dorénavant des gardiens de but étrangers. Pourtant, le foot tunisien n’en compte que trois, évoluant à l’ESS, EST et... AS Gabès. Ce nouveau texte a suscité quelques contestations. On laissera jusqu’à 2007, date d’expiration du dernier contrat avec un gardien étranger, marge d’évolution des clubs. Mais dès cet été, aucun nouveau contrat signé avec un gardien étranger ne sera toléré. S.R.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com