Natation Oussama Mellouli : Une valeur sûre de la natation mondiale





Que de chemins parcourus de notre jeune champion du monde depuis son installation à Los Angeles le 21 août 2002. En l’espace de trois ans, Oussama Mellouli s’est hissé au sommet de la hiérarchie mondiale de la natation. Etudiant et compétiteur à l’U.S California, notre athlète poursuit actuellement ses études en 2ème cycle computer engineering qu’il terminera en 2005-2006 pour entamer son 3ème cycle. A cette époque, il sera à 2 ans des jeux Olympiques 2008 de Pékin. Tous ceux qui l'ont entraîné ont une très haute opinion de lui. Ameur Ben Tekaya, entraîneur national, qui était à ses côtés lors de son titre mondial sur 400 m 4 nages le 8 octobre 2004 à Indianapolis le décrit comme: “Un athlète qui a une foi et une conviction inébranlables, conjuguées à une expérience qu’il est en train de se forger au plus haut niveau mondial. J’estime qu’il a un potentiel énorme capable de le hisser sur le podium aux J.O 2008… Outre le fait qu’il est un grand compétiteur, Oussama est aussi un brillant étudiant…” Mark Schubert, son entraîneur en chef et son adjoint Victor Riggs qui a accompagné notre nageur lors des Jeux méditerranéens d’Almer?a pensent certainement la même chose et ont exprimé leur conviction que leur protégé sera l’une des attraction des prochains J.O 2008. Lors d’une précédente interview, tout juste après son sacre comme sportif tunisien de l’année 2004, Mellouli nous a avoué qu’il vise trois objectifs en 2005: “1- Inscrire mon nom dans le palmarès des vainqueurs des titres universitaires, 2- Gagner une première médaille d’or méditerranéenne, 3- Viser le podium aux mondiaux de Montréal”. * Objectifs largement atteints Non seulement notre champion a réussi à atteindre ses objectifs, mais il les a largement dépassés, parfois avec une déconcertante aisance. Oussama Mellouli est entré définitivement dans l’histoire de la natation américaine lors de la finale universitaire des USA à Minneapolis. le titre tant convoité du 400 m 4 nages par les nageurs américain était en jeu. Mellouli n’a pas raté l’occasion d’inscrire son nom en lettres d’or dans cette prestigieuse épreuve en devenant le 2ème étranger après le Brésilien Ricardo Prado, champion universitaire des USA sur 400 m 4 nages. L’excellente performance de 3’39’’19 est la 3ème meilleure performance américaine de tous les temps, grâce à laquelle il bat le record de son université la Southern California, effaçant par la même le record d’Eric Vendi, son compagnon, 3’39’’95. Le titre de champion universitaire NCAA en poche, Mellouli s’est attaqué à son 2ème objectif, les Jeux méditerranéens. “ce serait fantastique de décrocher mon premier titre…”, avait-il annoncé. Au terme des Jeux, il a non seulement connu la consécration, mais a plané royalement sur la natation méditerranéenne, décrochant 3 médailles d’or au 200 m 4 nages, au 400 m 4 nages et au 800 m NL, battant au passage bon nombre de records des Jeux, d’Afrique et de Tunisie. Avec cette consécration méditerranéenne, Oussama Mellouli a presque tout gagné, étoffant un palmarès qui devient au fil des échéances de plus en plus impressionnant. * Champion universitaire… triple médaillé d’or… et champion du monde Ces deux étapes constituent la meilleure préparation pour les champions du monde à Montréal (Canada) prévus du 24 au 31 juillet 2005. Nul doute que ces consécrations ont fait beaucoup de bien à Mellouli, qui a regagné, tout juste après les Jeux, Los Angeles pour prendre un peu de repos, avant d’entamer la dernière phase de sa préparation en compagnie de son entraîneur Victor Riggs. A propos du coach, notre nageur semble, de plus en plus, apprécier cet entraîneur et l’on s’attend à ce que tous les deux forment un tandem de choc lors des mondiaux de Montréal. Cette prestigieuse compétition constitue, à n’en point douter, le point d’orgue de la saison de Mellouli qui est déterminé à terminer la saison en beauté. Etant donné l’état d’esprit qui anime notre nageur, sa détermination et surtout le professionnalisme qui caractérisent toutes ses démarches, il ne fait pas de doute qu’il saura se surpasser pour réaliser son 3ème objectif de la saison. A la question de savoir jusqu’où peut aller sa progression, Mellouli nous a répondu: “Nous ne savons jamais jusqu’où nous pouvons aller. C’est ce qui fait le plaisir et la grandeur du sport. Nous nous dépensons chaque jour de plus en plus pour dépasser nos limites. Espérons y arriver un jour…”. Et d’ajouter: “Je me suis fixé comme objectif d’atteindre ce but. Je travaille d’arrache-pied pour m’approcher du record du monde et essayer de le battre. C’est un rêve de nager sous les 4’10’’ et battre Phelbs qui détient le record du monde en 4’08’’26. Mais Michael Phelbs sera absent à Montréal. L’obstacle majeur pour notre compatriote à ces mondiaux s’appellera Laszlo Cseh, le jeune Hongrois de 19 ans qui vient d’améliorer son propre record d’Europe en 4’10’’10, vise ni plus ni moins de faire tomber le record du monde de l’Américain Phelbs. Que pense Mellouli de ce nageur qui sera son principal concurrent pour le 400 m 4 nages? Complètement concentré sur sa propre préparation, notre nageur n’y pense pas trop bien que Cseh soit le grand favori de l’épreuve. Mais notre champion marche actuellement tellement fort et semble si irrésistible qu’il faudrait être au top tant physiquement, tactiquement que mentalement pour pouvoir le battre. Autrement dit, son principal adversaire à ces mondiaux sera lui-même, car il est actuellement au sommet de son art et il n’est nullement disposé à faire la moindre concession pour réaliser son rêve. * 800 m NL, 400 m NL et 400 m 4 nages au programme Mellouli est obligé de faire la passe sur le 1500 m qui tombe le même jour que le 400 m 4 nages et optera pour le 800 m NL à la place du 200 m 4 nages. Il s’alignera donc sur le 400 m NL, le 800 m NL et le 400 m 4 nages. L’objectif est d’atteindre les finales de ces épreuves. A partir de là tout reste possible pour arracher une médaille. Ce sera là le but suprême de notre nageur qui mérite, au vu de ce qu’il a présenté jusque-là, de monter sur le podium mondial. Avec l’humilité qui l’a toujours caractérisé, Mellouli estime qu’une médaille à ces mondiaux le comblerait, mais au fond de lui-même, l’envie et le désir de glaner un deuxième titre mondial ne fait que s’aiguiser à l’approche du grand jour. Pour prendre son impatience grandissante d’en découdre avec ses adversaires pour voir jusqu’où il peut aller et surtout pour couronner une saison à tout point de vue exceptionnelle. Moncef SEDDIK


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com