Tennis Ikbal Hanachi (DTN du TCT) : «L’émigration précoce garante du saut qualitatif»





Le tennis, autrefois considéré comme sport d'élite, a pu, au fil des ans gagner le cœur d’un public de plus en plus nombreux et s'octroyer ainsi une place de choix dans le paysage sportif en Tunisie. Le Tennis Club de Tunis est sans aucun doute le précurseur dans ce domaine, puisque depuis 1923, date de sa création, il n’a pas cessé de former des générations de tennismen. Beaucoup d’entre-eux ont marqué de leur empreinte de belles périodes malgré les moyens limités tant sur le plan de l’infrastructure que celui de l’encadrement. Ikbal Hanachi, actuel directeur technique du TCT et ancienne gloire du tennis en Tunisie, se rappelle: “Des générations de joueurs de tennis ont été formées au TCT depuis près d’une siècle. Je cite celle de Gilbert Naccache, Pierre Darmon, Mustapha Belkhoja, Aziz Zouhir. Chaque période était marquée par l’émergence de talents qui ont fait leurs preuves. Je cite également la génération de Mehdi Ben Smaïl, Amine Ammar, Souheïl Zekri, Slim Belhaj Ali et bien d’autres”. Ikbal Hannachi qui a marqué également le tennis tunisien par ses prestations au sein de l’équipe nationale de tennis, a préféré se consacrer aujourd’hui à l’encadrement technique. Les résultats obtenus par les différents clubs de tennis en Tunisie permettent de constater que nous avons accompli des résultats encourageants sur la scène internationale. Des joueurs comme Malek Jaziri et Haïthem Abid ont pu arracher une place dans le classement mondial. Beaucoup de travail reste cependant à faire. La recette? M. Hannachi pense que la participation de nos équipes aux tournois internationaux et l’échange de joueurs peut contribuer à améliorer le classement, mais il estime que seule l’émigration précoce est en mesure de donner un sang nouveau au tennis en Tunisie et de lui permettre de se forger une meilleure place sur la scène internationale. Lotfi TOUATI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com