Tunis : Quand l’amant d’un jour devient un maître chanteur





Il ne lui est jamais venu à l’esprit que son maître chanteur allait exécuter ses menaces et informer son mari de ce qui a été commis dans des circonstances mystérieuses… Tunis-Le Quotidien Température suffocante, perturbation climatique, confort et autres effets de la société de consommation sont à l’origine de cet engouement sans précédent des Tunisiens pour les climatiseurs. Nombreuses sont les demeures équipées de cet appareil, que l’on considèrait jusqu’à un passé récent, comme un luxe réservé aux familles aisées. Il faut dire que pour pouvoir profiter pleinement de ce confort, il est dans la logique des choses d’engager des travaux. Alors, tous les commerçants de l’électroménager s’engagent auprès de leurs clients pour installer cet appareil. D'ailleurs, des techniciens sont formés spécialement pour s’acquitter de cette tâche. Cela nous renvoie directement à évoquer les rapports entre ces spécialistes et leurs clients. A vrai dire, il est tout à fait normal que ce genre de rapport soit basé sur la confiance et le respect d’autant que ces techniciens fréquentent les maisons et traitent directement et ce, le plupart du temps avec des femmes au foyer. Donc, la bonne conduite est de mise et toute forme d’excès peut conduire à des drames à l’image de cette affaire qui a éclaté suite à une plainte déposée par un époux qui accuse un installateur de climatiseurs de harcèlement par le biais d’un téléphone portable. Les faits remontent au mois de mai dernier. A cette époque, l’époux a décidé de faire l’achat d’un climatiseur. Il s’est alors adressé à un commerçant d’électroménager qui s’est engagé d’installer l'appareil en question. De ce fait, il a chargé l’un de ses employés d’aller s’acquitter de cette tâche dans le domicile même du client. A partir de ce moment, les événements allaient prendre une autre tournure. Selon le technicien, à peine s’est-il mis au travail qu’il a remarqué que l’épouse du client le regardait d’une manière curieuse. Il est à rappeler qu’ils étaient eu moment des faits seuls à la maison. Mieux encore, la manière et le comportement de la femme avaient attiré son attention au point de le perturber et de le déconcentrer. Finalement, il a pu comprendre que l’épouse avait une autre intention. Du coup, notre technicien s’est trouvé sur le lit conjugal en train d'assouvir les désirs de sa cliente. Après avoir achevé sa mission, le technicien a pris ses cliques et ses claques, quittant les lieux après avoir passé “d’agréables moments”. C’est ce qui l’a encouragé à reprendre contact avec la femme pour revivre la même expérience. Seulement, la dame en question qui a regretté, entre-temps, son acte a prié son amant d’un jour d’oublier ce qui s’est passé et d’en rester là. Coup de théâtre, le technicien qui ne l'entendait pas de cette oreille, s’est mis à la harceler allant jusqu’à la menacer de tout dévoiler à son époux. Justement, la femme a finalement décidé d’informer son mari confirmant qu’elle faisait l’objet d’un harcèlement à l’aide d’un téléphone portable et dont le suspect est le technicien qui ne cessait de lui envoyer des messages indécents et provoquants. Le mari n’a pas hésité à aller porter plainte à l’encontre du suspect qui à l’aide de son numéro de téléphone a pu être identifié. Convoqué au poste et interrogé, il a donné une autre version des faits accusant l’épouse d’avoir abusé de lui avant de l’abandonner et aller l’accuser de harcèlement. Le dossier de cette affaire a été remis à un juge d’instruction qui devrait déterminer les responsabilités des uns et des autres. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com