Conseil municipal de Tunis : Mesures radicales contre les étals anarchiques





•Nouvelle tarification dans les parkings et les services des pompes funèbres municipales Au cours de sa session ordinaire tenue hier le Conseil municipal de Tunis a adopté une série de mesures se rapportant à la maîtrise de l’énergie, au commerce parallèle à la régularisation des questions foncières d’intérêt public et au réajustement des prix des parcmètres. Tunis - Le Quotidien Le Conseil municipal a affirmé hier toute sa détermination à faire face au commerce parallèle et aux points de ventes anarchiques. Outre le renforcement des équipes d’intervention pour juguler le phénomène, le Conseil a décidé de confisquer désormais définitivement toute marchandise exposée illégalement dans les rues commerçantes de la capitale. Cette mesure vise l’assainissement du secteur ainsi que le respect de l’esthétique de la ville de Tunis. Le Conseil municipal a également adopté la nouvelle tarification du stationnement des véhicules dans les différents parkings gardés ou non gardés ainsi que dans les parcmètres. Ainsi le prix d’une demi-journée dans un parking aménagé passe de 500 millimes à 750 millimes. Le prix d’une nuit passe de 500 millimes à 1 dinar. Par ailleurs, le stationnement pour une durée d’une heure dans un parc-mètre passe de 250 millimes à 300 millimes. Les tarifs des pompes funèbres municipales ont connu également une légère hausse compte tenu de l’augmentation du niveau de vie. A titre d’exemple, l’aménagement d’une nouvelle tombe pour un décédé dont l’âge est supérieur à 7 ans passe de 30 à 45 dinars. Les frais d’ouverture d’une ancienne tombe passe de 15 à 23 dinars. Les honoraires du Cheikh psalmodieur passe de 7 à 10 dinars. Le Conseil municipal a également donné son accord pour la régularisation de certains litiges fonciers. Le Conseil municipal a décidé par ailleurs de ne plus procéder à la vente aux enchères du matériel réformé mais plutôt de le faire désormais par voie d’appel d’offres. Ce dernier assure une meilleure transparence et évite toute forme de pressions entre les acquéreurs et le recours préalable à un consensus pour plafonner les prix. Le Conseil municipal a noté que ce sont toujours les mêmes acheteurs qui monopolisent l’opération d’acquisition. L.T. ________________________________ Un calvaire prend fin Le Conseil municipal a décidé hier de changer la vocation d’un terrain classé en tant que zone verte et situé à El Omrane Supérieur, suite à la demande de la SNIT. Cette mesure tombe à point nommé pour mettre fin à un calvaire de plus d’une année subi par les 85 habitants d’un quartier nommé Al Amana et privés de toutes les commodités nécessaires en raison de l’absence d’accès à leurs domiciles. Ce déclassement a pu avoir lieu grâce à l’intervention louable du ministre de l’Intérieur et du Développement local, M. Rafik Bel Haj Kacem qui, après avoir examiné la requête des résidents, a saisi la véritable dimension de l’affaire et ordonné les mesures nécessaires pour mettre fin aux désagréments subis par les habitants de cette cité depuis une longue période.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com