Tunis : Un ingénieur condamné à deux mois de prison et 100 mille dinars d’amende





Le tribunal de première instance de Tunis a examiné récemment une affaire dont l’accusé est un jeune ingénieur. il aurait détourné à son profit un marché qui revient de droit à l’entreprise qui l’emploie... Tunis-Le Quotidien L’affaire a éclaté suite à une plainte déposée par le gérant d’une entreprise spécialisée dans les travaux d’électricité qui reproche à l’un de ses ingénieurs d’avoir détourné à son profit un marché portant sur une somme de cent cinquante mille dinars. L’entreprise qui devait faire les travaux relatifs à ce marché, a vu son propre ingénieur s’acquitter de ces mêmes travaux après avoir proposé une offre plus alléchante au propriétaire de l’œuvre. Pis encore, l’ingénieur aurait même utilisé les équipements de l’entreprise pour entamer lesdits travaux. Si tôt informé du manège de son ingénieur, le gérant de l’entreprise a saisi la justice. Entendu une première fois par un juge, d’instruction, le suspect a rejeté les accusations du chef de l’entreprise déclarant avoir démissionné de son poste pour s’installer pour son propre compte. Quant au marché en question, il lui aurait été octroyé conformément à la loi qui régit le secteur des offres publiques et la concurrence. Seulement, le chef de l’entreprise a présenté un document qui prouve que l’ingénieur faisait partie au moment des faits de l’effectif de l’entreprise. Plus grave, des employés de l’entreprise ont témoigné que l’ingénieur a utilisé les équipements de l’entreprise pour entamer les travaux. C’est ainsi que le ministère public a conclu qu’il s’agit d’abus de confiance. C’est justement le chef d’accusation auquel, l’ingénieur a dû répondre devant le tribunal de première instance de Tunis qui après avoir entendu tous les protagonistes dans cette affaire a décidé de condamner l’ingénieur à cent mille dinars d’amende et deux mois de prison avec sursis. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com