Khatami : L’Iran ne marchandera pas son droit à l’enrichissement





Le Quotidien-Agences Le président sortant Mohammad Khatami a déclaré hier que l'Iran ne "marchandera" pas son droit à l'enrichissement d'uranium, dans ses négociations nucléaires avec l'Europe. "L'admission de l'Iran à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) tout autant que la maîtrise du cycle de production du combustible (l'enrichissement) sont les droits du peuple iranien (...), nous les ferons valoir et cela ne se marchande pas", a dit le président cité par la télévision d'Etat. Tout en réaffirmant la nature "pacifique" du programme nucléaire iranien, Khatami a redit que "la suspension de l'enrichissement ne deviendra pas permanente". Sous la pression internationale, l'Iran a suspendu en novembre toutes ses activités relatives à l'enrichissement. L'Allemagne, la France et la Grande-Bretagne essaient de le convaincre de rendre cet état de fait permanent, en négociant avec lui un accord de coopération nucléaire, commerciale et politique. Les Européens ont obtenu des Américains qu'ils lèvent leur veto à l'ouverture de tractations pour l'admission de l'Iran à l'OMC. "Nous attendons que les Européens, dans leurs propositions, montrent la même bonne volonté qu'ils ont montrée il y a trois ou autre mois pour qu'avec leur coopération nous maîtrisions la technologie nucléaire pacifique", a dit Khatami. Ce dernier quitte son poste en août. Les Européens craignent un durcissement de la politique iranienne avec la prise de fonctions de son successeur, l'ultra-conservateur Mahmoud Ahmadinejad.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com