Brenga Astur à Hammamet et Carthage : La tradition vivace





A l’invitation de l’Institut Cervantes, avec le concours de l’ambassade d’Espagne et l’Agence espagnole de coopération internationale, le groupe Brenga Astur se produira à Hammamet et à Carthage. A notre époque, marquée par un foisonnement de styles musicaux nouveaux (électro, techno, R and B, raï, rap, hip-hop, rock, jazz, soul...), nous assistons ainsi à un retour aux musiques traditionnelles, dont les racines plongent dans un lointain passé. La vogue de la World Music, qui favorise le brassage et les mélanges les plus inattendus, nombre de musiciens européens, notamment en France, en Grande-Bretagne et en Espagne tentent de mettre au goût du jour la tradition musicale celtique. C’est le cas notamment du groupe espagnol Brenga Astur qui se produira le 24 juillet au Festival international de Hammamet et le lendemain sur l’esplanade du Musée de Carthage dans le cadre du Festival international de Carthage. Ce groupe est composé de 9 musiciens: Fernando Montagnes (cornemuse asturienne), Xabel Gonzalas (accordéon et clavier), Pindy Dia (cornemuse asturienne), Jorge Mochales (flûtes irlandaise et écossaise, plus mandoline), Tito Ruano (batterie, percussions), Pachu Coûte (Bouzouki), Javier Monteagudo (guitare acoustique et mandoline), Gendarme Chaufournier (sons électriques) et Marta Elola, unique femme de la bande qui chante et joue des panderos asturiens et du bodhran. Les Celtiques, on le sait, sont des peuplades hindo-européennes. Originaires du Sud de la Russie, de la région montagneuse du Caucase et des steppes environnant les mers Caspienne et Noire, ils ont essaimé à partir de 2000 avant Jésus-Christ, dans toutes les régions de l’Est européen et des pays balkaniques. Ils ont peuplé ensuite des régions d’Allemagne, de la France, de la Suisse, de l’Espagne, jusqu’aux Iles britanniques. Ils ont développé, partout où ils se sont installés, des traditions spécifiques qui ont survécu jusqu’à notre époque. Ces traditions sont constituées de rites, de coutumes, de croyances, mais aussi d’une riche panoplie des musiques folkloriques portant les traces de toutes les régions où ils ont vécu. Brenga Astur qui a été formé en 1994 par un groupe de musiciens originaires de la région des Asturies en Espagne, où survit la tradition celte, s’est donné justement pour tâche de pérenniser cette musique très éloignée. Ils ne se contentent pas de préserver ce patrimoine, mais ils cherchent aussi à l’enrichir de sonorités plus modernes puisées dans l’univers du folk-rock et même de la musique électronique. C’est pourquoi, ils recourent à divers instruments anciens et modernes, dont ils essaient de tirer une musique originale, enracinée dans le legs celte, tout en étant ouverte aux apports de la modernité. Avant la Tunisie, Brenga Astur s’est produit dans plusieurs villes d’Espagne, de France et des Etats-Unis. Zohra ABID


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com