Pyongyang souhaite un traité de paix avec les USA : Mettre fin à la “guerre froide”





La Corée du Nord a souhaité hier un traité de paix avec les Etats-Unis, toujours pas signé 50 ans après la fin de la guerre de Corée, y voyant la clef d'un succès des pourparlers internationaux sur son armement nucléaire, qui doivent débuter mardi prochain à Pékin. Le Quotidien - Agences "La construction d'un mécanisme de paix est un processus auquel la Corée du Nord et les Etats-Unis devraient parvenir sans faute afin d'atteindre l'objectif de dénucléariser la Péninsule coréenne", a déclaré un porte-parole du ministère nord-coréen des Affaires étrangères. "Cela se présente comme un dossier appelant une solution urgente pour un dénouement juste de la question nucléaire entre (la Corée du Nord) et les Etats-Unis, source d'inquiétude pour la communauté internationale", a poursuivi le porte-parole, cité par l'agence officielle KCNA, reçue à Séoul. Un mécanisme de paix dans la Péninsule coréenne permettrait de mettre un terme à la politique "hostile" des Etats-Unis envers la Corée du Nord et "aurait pour conséquence automatique la dénucléarisation de la Péninsule", a-t-il dit. "Un succès enregistré dans la mise en place d'un mécanisme de paix donnerait un élan fort au processus des pourparlers à six nations sur le point de reprendre en vue de dénouer la question nucléaire", selon le responsable. Cette déclaration intervient au moment même où la délégation nord-coréenne pour ces négociations quittaient Pyongyang pour Pékin. Les pourparlers doivent débuter mardi prochain à Pékin en présence des deux Corées, des Etats-Unis, de la Chine, du Japon et de la Russie. * Ouverture L'apparente ouverture nord-coréenne montre que la Corée du Nord cherchera, lors des discussions de Pékin, à atteindre l'objectif qu'elle s'est depuis longtemps fixée de mettre un terme à la guerre froide et d'établir des relations diplomatiques avec Washington, selon des analystes. "Il a toujours été dans le but de Pyongyang de remplacer l'armistice avec un traité de paix et d'établir des relations diplomatiques avec Washington", rappelle Paik Hak-Soon, de l'Institut Sejong de Séoul. "Pyongyang n'abandonnera jamais ses programmes nucléaires sans réaliser ce but", avertit-il. La Corée du Nord est toujours théoriquement en guerre avec les Etats-Unis, tout comme avec la Corée du Sud, en absence d'un traité de paix à l'issue de la guerre de Corée (1950-53). Le conflit ne s'est achevé que par la conclusion d'un armistice. Les négociations à l'époque pour tenter de signer un traité de paix avaient échoué en raison du désaccord profond entre Pyongyang et Washington, en pleine guerre froide. Pyongyang avait déjà indiqué jeudi qu'il souhaitait normaliser ses relations avec les Etats-Unis. "Nous n'aurons besoin d'aucune arme nucléaire si la menace nucléaire américaine est retirée et que la politique hostile des Etats-Unis visant à renverser le système de la Corée du Nord est abandonnée", avait déjà dit le porte-parole cité par l'agence Chine nouvelle. Washington a de son côté averti Pyongyang de ne pas poser des conditions préalables aux pourparlers, le porte-parole de la Maison Blanche, Scott McClellan, réitérant la position américaine selon laquelle la Corée du Nord devait prendre la "décision stratégique" d'abandonner son armement nucléaire, moteur d'une amélioration des relations avec Washington et la communauté internationale.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com