Rafsandjani : Abandonner le nucléaire serait une





Le Quotidien - Agences L'Iran n'acceptera pas d'être privé du droit à la technologie nucléaire civile, dont l'abandon serait considéré comme une "tache honteuse" par les générations futures, a déclaré l'ancien président Akbar Hachemi Rafsandjani, lors de la prière du vendredi. "Les puissances monopolistiques veulent nous priver de ce droit absolu, mais avec sagesse et des actions appropriées, nous ne le permettrons pas", a déclaré l'ayatollah Rafsandjani dont le prêche était diffusé par la radio d'Etat. Les Iraniens n'accepteront pas que leur pays soit privé de la technologie nucléaire, ce qui serait un "précédent historique", a-t-il dit. "Les futures générations considéreraient comme une tache honteuse que leur pays en soit privé", a ajouté Rafsandjani, candidat malheureux au second tour de la présidentielle de juin. Son vainqueur, Mahmoud Ahmadinejad, a déclaré jeudi que l'Iran restait fidèle à ses "engagements internationaux" en matière nucléaire mais n'accepterait pas "qu'on prive le peuple iranien de ses droits". «De la même manière que nous détestons les armes de destruction massive, nous détestons qu'on prive les autres peuples du droit à l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire», a affirmé Ahmadinejad qui doit prendre ses fonctions début août. L'Iran a qualifié de "constructives" de nouvelles discussions ayant eu lieu mercredi à Londres avec les Européens sur les moyens de garantir que la République islamique ne produise pas l'arme nucléaire. Dans un entretien publié hier par le quotidien israélien Haaretz, le président français Jacques Chirac a mis en garde l'Iran contre un échec des négociations nucléaires en affirmant que dans ce cas le Conseil de sécurité de l'Onu "devrait être saisi". "Nous demandons à l'Iran des garanties objectives sur le caractère pacifique et civil de son programme nucléaire, c'est-à-dire en particulier la renonciation à toute activité de production de matières fissiles", a précisé le président français.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com