Béja : Pour se venger de l’amant de son épouse, il met le feu dans son champ de blé





Le Tribunal de première instance de Tunis a condamné un quinquagénaire à cinq ans de prison ferme. Cet adulte est accusé d'avoir mis le feu dans un champ de blé… Tunis-Le Quotidien Les faits de cette affaire remontent au mois de juillet 2004. A cette époque, un agriculteur originaire d’une localité rurale relevant du gouvernorat de Béja s’est réveillé sur le feu qui s’est propagé dans son champ de blé. Malgré les tentatives de venir à bout de cet incendie, le feu a ravagé tout le champ. Du coup, l’agriculteur a vu le fruit de toute une année de labeur partir en fumée. Néanmoins, l’agriculteur avait des soupçons quant à l’origine de cet incendie. C’était alors légitime qu’il porte plainte. Une enquête a été, ainsi, ouverte afin d’élucider le mystère qui réside dans cette affaire. Les enquêteurs n’ont pas tardé à limiter leurs soupçons sur deux individus originaires de la région. Les deux suspects ont été vus au moment des faits roder tout autour du champ. Lors des interrogatoires, les enquêteurs ont réussi à avoir les aveux de l’un des deux suspects. Le deuxième individu a été innocenté. L’accusé a déclaré aux auxiliaires de la justice qu’il a bel et bien mis le jeu dans le champ de blé pour se venger de son voisin, en l’occurrence le propriétaire du domaine. Une vengeance sur fonds d’adultère, précisa l’accusé, ce dernier a avoué aux enquêteurs que des échos lui sont parvenus faisant état d’une liaison entre l’agriculteur et l’épouse de l’accusé. La femme en question aurait cédé aux avances de l’agriculteur qui, après plusieurs tentatives, a réussi à convaincre l’épouse de son amour. Il lui a promis même le mariage après son divorce avec sa propre femme. Entre-temps, les événements ont pris une autre tournure puisque leurs rendez-vous intimes allaient se succéder faisant de l’épouse une simple maîtresse appelée à satisfaire les désirs de son amant. Quant à la promesse de mariage, les deux amants ont préféré, apparemment, en rester-là d’autant que cette situation leur permettait d’éloigner les soupçons. Seulement, ce genre de liaison ne pouvait rester caché longtemps. Les rumeurs ont rapidement circulé parvenant au passage à l’époux. Ce dernier a demandé des explications à sa femme qui a nié les faits. Pourtant, l’époux qui n’était pas trop convaincu des dires de sa femme, est allé jusqu’à la mettre sous surveillance. En vain, il n’a rien trouvé qui pouvait inculper sa femme. A vrai dire, l’époux était plus que sûr que sa femme lui cachait quelque chose. Rongé par le doute, il s’est mis une seule idée en tête à savoir se venger de son rival. Il n’a pas trouvé mieux alors que d’aller mettre le feu dans le champ de blé. Bien évidemment, les auxiliaires de la justice ont pu découvrir son manège et l’inculper d’avoir mis le feu de manière délibérée dans une propriété agricole. Traduit récemment devant le Tribunal de première instance de Tunis, il a été condamné à cinq ans de prison ferme. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com