Barbara Hendricks : Nouveau rendez-vous avec l’émotion





Sublime ! Elle est très classe! Barbara Hendricks a séduit ses interlocuteurs par son sourire angélique, lors de la conférence de presse tenue, vendredi soir, à l’aéroport Tunis-Carthage. La grande chanteuse n’est pas venue pour des vacances mais pour partager l’amour de la musique à un lieu mémorable: l’amphithéâtre romain d’El Jem. Elle est née artiste. Les critiques d’art disent pour l’anecdote mais surtout pour souligner la carrière hors pair de Barbara Hendricks que le premier cri qu’elle a poussé était bien rythmé. C’est la quatrième fois que cette diva se produit en Tunisie: Tabarka, El Jem, Carthage et la voilà encore une fois dans ce cadre historique, émotionnel: l’amphithéâtre romain d’El Jem. On aime toujours la voir mais surtout l’écouter: cette mathématicienne de formation, artiste de cœur et d’esprit a choisi de répondre à l’appel des notes, des rythmes et des symphonies. En Tunisie, elle vient, chaque fois qu’on l’invite. Vendredi soir on attendait avec impatience et joie, l’arrivée de Barbara Hendricks sur l’avion venant de Madrid. Le petit retard enregistré n’a fait qu’augmenter le suspense. “Je suis heureuse de venir en Tunisie et de rencontrer ce public formidable et de partager avec lui l’amour de la musique”, déclare-t-elle. Agée de presque 57 ans, Barbara Hendricks garde encore ses beaux traits, les quelques cheveux blancs semés sur sa chevelure ont accentué son charisme. Sollicitant deux minutes pour se maquiller après le voyage, Barbara Hendricks a démontré que chaque âge a son charme. “J’ai été en 1990 à El-Jem, c’est pour la première que j’ai chanté à cet endroit magique où les bougies ont été allumées”... se souvient-elle de son premier concert dans le Festival international de musique symphonique d’El-Jem. Son succès artistique n’a pas fait oublier à Barbara Hendricks les malheurs des réfugiés, nommée Ambassadrice honorifique à vie pour le Haut Commissariat pour les Réfugiés après quinze ans d’abnégation à la cause des réfugiés et du soutien illimité au Haut Commissariat pour les Réfugiés (HCR) Barbara Hendricks a lancé sa propre fondation “Pour la paix et la réconciliation”. Interrogée sur cette question Barbara Hendricks a noté qu’elle ne peut pas être indifférente vis-à-vis les problèmes des réfugiés. “Il m’est arrivé de refuser certains concerts dans des pays qui ne respectent pas les droits de l’homme”, explique Barbara Hendricks. A son professeur, la mezzo-soprano Jennie Tourel, elle doit son succès “C’est une artiste extraordinaire, une femme agréable, très cultivée musicalement. Elle m’a guidée et m’a beaucoup aidée” note notre artiste qu’on qualifie de grande chanteuse de Mozart. Sur ce fait, elle a déclaré qu’au début, c’était étrange de voir une chanteuse black qui chante pour un compositeur blanc. “J’ai deux expériences cinématographique, j’ai joué le rôle de Mimi dans La Bohème, mise en scène par Luigi Comencini et j’ai campé le rôle d’Anne Truelove pour la production cinématographique internationale du Roke’s Progress de Stravinsky”. Après la Tunisie quelle sera la destination de cette star ? “Je viens d’Espagne après avoir donné huit concerts et je vais retourner là-bas pour d’autres concerts; puis je vais donner une conférence sur le thème “Comment vivre ensemble?” A la mi-août, je pars en vacances avec la famille, j’aime bien être entre mes deux enfants, mon mari et mes amis” dit-elle avec un grand sourire. Imen ABDERRAHMANI _________________________________ Dans les Coulisses Des artistes qui viennent, d’autres qui partent ! Avant l’arrivée de Barbara Hendricks, l’artiste argentine Barbara Luna a débarqué à l’aéroport Tunis-Carthage avec toute son équipe artistique. Le jeune tunisien Tahar Khénissi qui a pris l’initiative d’inviter cette chanteuse argentine a été là. La grande présence des médias a attiré l’attention des voyageurs à l’événement, les voyageurs qui ont été là se traînaient pour voir Barbara Hendricks accueillie par un grand bouquet de fleurs composé essentiellement de jasmin et de fel le parfum de la Tunisie! Vêtue en noir, Barbara Hendricks a choisi de mettre l’enseigne qu’elle a reçue en 1990 de François Mitterrand; c’est durant cette année, qu’elle fut élevée au rang de Chevalier de la légion d’Honneur par le président français.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com