Zamalek – E.S.T. : Tout pour une réaction salutaire





Ligue des champions - Stade Arab Contractors du Caire (19h30) - Arb : Kofi - Codja (Ben) En allant chercher un résultat probant au Caire contre Zamalek, l’Espérance s’attaque-t-elle à l’Everset vu l’état actuel de l’équipe? A la lumière des deux premières sorties en cette Ligue des champions, de la qualité du football présenté et des nombreuses absences, il est dans la logique des choses de nourrir des appréhensions avant le coup d’envoi de ce match face au Zamalek au Caire. Mais à voir comment l’équipe s’est préparée à ce rendez-vous et la confiance affichée par Mrad Mahjoub et le staff qui l’entoure, il y a lieu de bémoliser cette crainte de voir l’Espérance baisser pavillon au pays des Pharaons. En effet, le technicien sang et or a revu et corrigé tous les aspects du jeu, mettant l’accent notamment sur la couverture, le placement, le replacement et le jeu devant les buts. Sur un autre plan, l’équipe aura à se montrer vigilante de bout en bout et assez entreprenante devant, question de tempérer l’ardeur de l’adversaire et de le faire douter de ses moyens. Ainsi, l’Espérance se trouve dans l’obligation de ramener un résultat positif de ce déplacement au Caire. Bien sûr, le rendement collectif dépend de la forme individuelle et des joueurs tels que Melki, Clayton, Yaken et Zitouni qui sont appelés à se dépenser sans compter pour contribuer efficacement à la conquête d’un résultat positif. La tâche est certes ardue, mais en football tout est possible et une réaction salutaire des hommes de Mahjoub demeure quand même probable. J.B. ________________________ José Clayton : «Prêts à souffrir» Appelé à présenter ce match face au Zamalek au Caire, le gaucher de l’Espérance, José Clayton, insiste sur la vigilance de tous les joueurs car «la bataille» sera dure. • Après les deux parités qui ont sanctionné les deux premières sorties, la tâche de l’Espérance dans cette Ligue des champions s’est-elle compliquée? A première vue, deux parités vierges ne constituent pas une performance pour l’Espérance, mais quand on voit qu’aucune équipe du groupe B n’a gagné jusque-là, on peut considérer que les quatre clubs se trouvent sur le même pied d’égalité et que cette troisième journée permettra à la situation de se décanter. • Qu’est-ce qui a empêché, selon vous, l’Espérance de voler assez haut jusque-là? Des raisons objectives se trouvent à l’origine de ce départ timide. L’équipe a connu beaucoup de changements et a besoin d’un peu de temps pour trouver de nouveaux repères. Les joueurs recrutés son talentueux et ont besoin de temps pour s’adapter. Il appartient donc au groupe de s’accrocher en attendant de meilleures prestations dans un proche avenir. • Ce soir, l’Espérance rencontrera Zamalek au Caire. Comment s’annonce pour vous ce rendez-vous? Jouer au Caire n’a jamais constitué une promenade de santé pour n’importe quelle équipe africaine, quel que soit son niveau. On s’attend donc à un match très difficile. On est prêts à souffrir pour atteindre notre objectif. Cela dit, le coup demeure jouable et il y a sûrement un moyen de piéger les Pharaons dans leur antre. • Quelle sera, selon vous, la meilleure arme à utiliser ce soir? On est appelés à demeurer vigilants de bout en bout car les Zamalkaouis sont capables de marquer même dans le temps additionnel comme ils l’ont fait face aux Etoilés. Ils ne renoncent jamais. A nous de savoir tempérer leur ardeur en leur plantant, par exemple, un but en première période. • Mais jusque-là, l’attaque sang et or ne brille pas par son efficacité Marquer des buts demeure l’apanage de tous les joueurs de l’équipe. On doit se serrer les coudes et se montrer coriaces et inspirés car face aux Cairotes, nous aurons besoin de tous nos atouts. • Une question personnelle. D’aucuns estiment que votre rendement à l’Equipe nationale est de loin meilleur qu’à l’Espérance. Etes-vous de cet avis? Je suis au courant de ce reproche et je le trouve logique de la part des fans sang et or. Ils ont raison de me critiquer car ils payent cher leur billet d’entrée au stade et c’est leur droit d’exiger un bon rendement de la part de leurs favoris. Qu’ils sachent quand même que je ne le fais pas exprès et qu’à chaque match je n'épargne aucun effort pour aider mon club. Mais le football c’est ça, on peut connaître des jours «sans». Je promets les fans espérantistes d’être au top lors des prochains matchs. Propos recueillis par Jamel BELHASSEN


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com