A.S.E.C. – E.S.S. : La confiance règne





Ligue des Champions - Stade Houphouêt - Boigny d’Abidjan (17h15) S’imposer sur terre ivoirienne pour récupérer les points usurpés par un arbitrage partial au Caire, tel est l’objectif des Etoilés à l’occasion de cette rencontre, la troisième du deuxième tour de la Ligue des champions africaine. L’Etoile qui reprend du poil de la bête entend réussir le coup à Abidjan même. Mais on sait aussi que l’ASEC Mimosas est l’un des gros calibres d’Afrique capable d’aller loin, très loin, dans cette épreuve. On sait aussi que les Ivoiriens pratiquent un jeu alléchant parfois fait de fioritures mais restent tout de même assez timides devant les buts adverses. Et c’est ce dont doivent profiter les Etoilés d’autant que la pression pèsera beaucoup plus lourd sur les épaules des locaux que sur celles de leurs hôtes tunisiens. Car jouer à domicile n’est pas forcément un avantage lorsque le nul a été déjà concédé aux Zamalkaouis lors de la première rencontre du tour et que l’obligation de rachat devient pesante. A Abidjan au stade Félix Houphouêt Boigny, les coéquipiers de Seïf Ghézal auront à se dépêtrer de l’adversité (sportive) qui caractérise les stades d’Afrique et tenteront de demeurer concentrés jusqu’au coup de sifflet final pour ne rien concéder à un adversaire décidé à refaire le terrain perdu. Et, parallèlement, ils devront oser devant et tirer profit de la «légèreté» de la défense ivoirienne. Avec un Jédidi bien en forme capable de donner du fil à retordre aux défenseurs ivoiriens, un Gelson toujours aux aguets de la moindre faute de l’adversaire et l’appui des Bokri, Melliti et Hammi, l’Etoile demeure capable de se montrer menaçante durant le plus clair de la rencontre. Elle pourra ainsi dissuader les Ivoiriens et les obliger à revoir leurs ambitions à la baisse. Chadly Mlik, l’entraîneur intérimaire, dont c’est le dernier match à la tête de l’Etoile, a beaucoup insisté auprès de ses joueurs pour que la dose de confiance les aide à produire leur meilleur football sans se laisser impressionner ni pas l’adversaire ni par l’ambiance environnante. Pour matérialiser sur le terrain la volonté de bien faire, Mlik utilisera ses meilleurs atouts en composant la meilleure formation possible quoique Emeka Opara ne puisse pas encore être utilisé un match durant. Et il se pourrait qu’il fasse son apparition en cours du match si le besoin se faisait sentir. * Formation probable Austin, Frej, Miladi, Sellami, Ghézal, Hammi, Bokri, Melliti, Taylor, Jedidi, Gelson. Mournir EL GAIED _________________________________ Seïf Ghezal : «Demeurer concentrés» • Quel état des lieux faites-vous avant cet important ASEC - ESS? Je trouve que les conditions de préparation ont été bonnes. L’équipe a travaillé durement pour être fin prête le jour du match. • ASEC - ESS risque-t-il de s’avérer décisif? Ce que nous regrettons nous autres Etoilés, c’est l’arbitrage partial qui nous a privés au Caire d’une victoire certaine et méritée. Ceci étant, nous devons maintenant récupérer les deux points à Abidjan en nous imposant dans ce match certes difficile mais paraissant à notre portée. En face, l’ASEC qui se trouve dans la même position que l’Etoile et évoluant de surcroît chez elle est à prendre très au sérieux car voulant prendre option dès Abidjan même si le plus dur reste à faire pour cette équipe. Ce sera donc un duel très dur à livrer et qui pourrait dans un sens motiver davantage le vainqueur. • Comment peut-on apprécier le jeu de votre adversaire? L’ASEC est une équipe technique qui vaut plutôt par son jeu court auquel il manque la percussion nécessaire. • Et sa défense? Je pense que la valeur de nos attaquants et de ceux qui les appuient peut poser beaucoup de problèmes à la défense ivoirienne. • Quel sera le mot d’ordre pour ce match? Demeurer concentrés le match durant et jouer sur notre vraie valeur. Propos recueillis par M.E.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com