Coupe CAF (Tour des Poules) : Frustrant, mais équitable





A.S.M. 0 F.A.R. 0 Débuts assez laborieux dans cette deuxième phase de la Coupe de la CAF, celle de poules. Mais les espoirs sont encore permis, connaissant le métier et la personnalité des Marsois, hors de leurs bases. L’entame du match ne connut point de round d’observation. Et le décor était planté avec un ASM en conquérant, à la faveur de son 4-4-2 classique, mais excellemment soudé, et des FAR qui opéraient en 3-5-2 alliant le jeu en bloc et les contres. Comme déjà annoncé, les Marsois déploraient une triple absence, à savoir Bouguerra et toute la charnière centrale, Ben Chrouda-Rouatbi. Toutefois, le duo qui suppléa ces derniers, c’est-à-dire Guitouni et Nachi, pour la première fois côte-à-côte en officiel, rassurant pleinement. Les premières banderilles étaient marsoises. En effet, ces dernières exercèrent une belle pression sur l’arrière-garde marocaine, si bien qu’ils obtinrent deux corners successifs à la 6’, sans résultat. Le jeu se stabilise quelque peu au milieu et les premières banderilles chérifiennes se manifestent à la 17’, mais la reprise de Naoum, suite à un corner, effleure le poteau gauche de Khalloufi (17’). Nouvelle longue accalmie, mais lors des 10 dernières minutes du premier half, le ton monta d’un cran : Ghazouani se bat farouchement et subtilise la balle à un défenseur adverse sur la ligne de sortie, mais le centrage manque de conviction (37’); une action presque similaire orchestrée par Mouihbi connaît le même sort (39’). Sur le contre, les FAR manquèrent de peu de surprendre les Marsois. A la 43’, Rachid est bousculé dans la surface de réparation, mais l’arbitre camerounais ne bronche pas. L’ASM débuta en force la seconde mi-temps, mais le heading de Nachi, suite à un corner, manqua incroyablement la cage (43’). Le même scénario se répéta et la tête de Hirech de raser le bas du poteau gauche d’Askri (50’). Sur le contre, Armoumen, au gabarit impressionnant, tire puissamment dès 20 mètres, de très peu à côté. Le jeu est ouvert et sur un redéploiement offensif marsois, Mouihbi crochète son vis-à-vis direct et se retrouve en excellente position de conclure, mais son pied gauche (il est droitier) ne fit pas la différence (53’). A la 59’, le tir d’El Azek, sur balle, arrêtée, effleure la transversale (59’). Un quart d’heure d’enfer ! Mais coup dur pour l’ASM qui voit son premier buteur en Coupe de la CAF, le Marocain Hirech, évacuer le terrain sur (66’). Il est remplacé par Rehifi. Après une chaude alerte devant la cage marocaine, un contre est rapidement mené, mais Naoum rate sa reprise, suite à un excellent centrage au deuxième poteau de Ajdou (71’). Le jeu se poursuit tout aussi aéré et Guitouni de rater lamentablement la mise sur une tête pas assez appuyée (73’). Durant le dernier quart-d’heure, le rythme et l’intensité baissèrent perceptiblement, suite à la débauche d’efforts fournis des deux côtés. Et l’incorporation de Ben Mehrez à la place de Mouihbi, loin de sa forme habituelle n’apporta pas le tranchant souhaité. Et le match de prendre fin sur une parité somme toute logique. * Formation des équipes : - ASM : Khalloufi, Ghazouani, Guitouni, Nachi, Boussif, Hammami, Touati (Gaye 61’), El Azek, Mouihbi (Ben Mehrez 82’), Hirech (Rehifi 66’), Rachid. - FAR : Askri, Ouchla, Boubou, Baoueb, Sarraj, Naouel, Ouaddouche, (Bouzidi 71’), Abdessadek, Ajdou (Belkacem 80’), Naoum, Armoumen. Wahid SMAOUI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com