Talent en Herbe





Haykel Ben Arbia (H.S.K.K) : “Jouer à l’E.S.S est mon rêve…” Les clubs divisionnaires ont de tout temps constitué de véritables viviers pour les clubs de la Nationale A et B. De ce fait, il n’est pas étonnant de voir des joueurs de ces petits clubs faire le bonheur des ténors de la Nationale et aller même plus loin pour devenir des piliers de la élection nationale. C’est le rêve de tous joueur évoluant dans ces clubs qui ambitionne un jour de passer au palier supérieur. Haykel Ben Arbia, notre invité de la semaine est de ceux-ci. Ayant à peine 18 ans, ce pur gaucher évolue au sein de l’H.S Kalaâ Kébira comme ailier ou milieu de terrain. Il a commencé à taper dans le ballon dans le grand club de Sousse, avant d’intégrer le club de sa ville natale. Comment se déroule votre carrière? — J’évolue actuellement au sein de H.S Kalaâ Kébira en tant qu’attaquant ou milieu en 1ère année juniors. Etant pur gaucher, mon poste de prédilection est le couloir gauche. Nos résultats sont assez probants et notre équipe compte parmi les meilleures de notre division. Mais nos ambitions sont assez limitées. C’est pour cette raison que je cherche à trouver meilleur. Justement, avez-vous les capacités d’évoluer dans une compétition de haut niveau? — Sincèrement oui. Ma marge de progression, ainsi que celle de beaucoup de mes camarades est énorme et je pense qu’avec l’infrastructure des clubs huppés et les conditions de travail qui s’y trouvent, j’ai le potentiel nécessaire pour évoluer dans un grand club. Quel est le club de votre choix? — Comme tous les jeunes de la région, le grand rêve est de jouer à l’E.S.S. A ce propos j’ai effectué un test dans ce club en 2003, avec Lotfi Hsoumi qui s’est révélé probant, mais mon club a demandé une grosse somme pour me céder, ce que les Etoilés ont refusé. Dans votre jeu, vous avez certainement des points forts et des points faibles, pouvez-vous nous les citer? — Je pense être assez bon sur les balles arrêtées. De plus, je jouis d’une technique assez raffinée, mais mon point faible demeure la condition physique, que je peux améliorer au contact de joueurs compétitifs. Vous avez certainement des idoles en Tunisie et à l’étranger. Lesquels? — Imed M’hadhebi et Ryan Giggs. Quels sont vos souhaits? — A l’instar de tous les jeunes footballeurs, je rêve de faire partie d’un grand club pour y extérioriser toutes mes potentialités et connaître la joie de la sélection nationale. Moncef SEDDIK


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com