Tunisie-Chine : Volonté commune d’impulser la coopération touristique





Lors d’une séance de travail tenue, hier, les responsables tunisiens et chinois ont exprimé leur optimisme et leur volonté de renforcer la coopération bilatérale dans le domaine du tourisme. Tunis - Le Quotidien L’administration du tourisme met le cap actuellement sur le marché chinois. Depuis que le gouvernement de ce pays extrême-oriental a décidé de faire de la Tunisie une destination touristique agréée, plusieurs efforts sont consentis à dessein de vulgariser ce marché et le promouvoir. C’est dans ce cadre que s’inscrit justement la séance de travail tenue hier entre le ministre du Tourisme M. Tijani Haddad et une délégation chinoise composée de vingt deux personnes. C’est la première fois qu’une aussi importante délégation regroupant des TO et des journalistes chinois visite la Tunisie. Ils sont d’abord partis à la découverte de Hammamet, Sousse et Djerba. Et ils se sont réunis ensuite avec le ministre en présence des présidents de Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie et de la Fédération Tunisienne des Agences de Voyages. En réponse à une question sur les avantages décidés au profit des investisseurs étrangers, M. Haddad a expliqué à ses hôtes chinois qu’il existe une panoplie d’avantages d’ordre législatif et fiscal. En effet, la Tunisie privilégie le partenariat entre les professionnels du tourisme des deux pays. D’ores et déjà, des brochures ont été réalisées dans la langue chinoise afin de présenter cette série d’avantages ainsi que les composantes du produit tunisien. A ce sujet, le président d’un TO participant à la séance de travail a affirmé que la délégation a constaté une réelle volonté de la part des Tunisiens de développer le marché chinois. En témoignent certains hôtels qui ont commencé à afficher des informations dans cette langue. * Un produit diversifié Cet effort a été mis en exergue par M. Haddad qui a rappelé la volonté de la Tunisie d’intensifier les flux touristiques chinois cristallisée d’ailleurs par la récente visite qu'il a lui même effectué en Chine. Plusieurs initiatives militent également en faveur de cet intérêt. En premier lien, le produit tunisien a été diversifié d’une manière à répondre au mieux aux attentes des touristes chinois, lesquels réclament particulièrement un tourisme culturel. En second lieu, le transport aérien s’est développé au profit de cette activité en attendant d’autres perspectives à ce niveau. A l’heure actuelle, une stratégie promotionnelle a été engagée auprès du marché chinois. Plus encore, une action de formation tous azimuts du Chinois a été initié avec un intérêt particulier pour des guides tunisiens. Ceux-ci seront formés pour être spécialisés dans ce marché. Dans cette même optique, l’administration a pensé à motiver les professionnels quant à la gastronomie chinoise. Des jeunes vont bénéficier d’une formation en la matière car les Chinois sont réputés pour leur attachement à leur cuisine. Par ailleurs, le ministre a donné un éclairage sur les progrès du tourisme tunisien. Il a précisé que ces avancées ont valu à la Tunisie une bonne réputation en tant que destination privilégiée non seulement au niveau méditerranéen mais également à l’échelle internationale. Au terme de cette séance de travail, les parties tunisienne et chinoise ont exprimé leur optimisme pour une coopération touristique plus importante et plus intense entre les deux pays. M.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com