A l’Aube de la Saison 2005-2006 : Le C.S.S. part-il en favori?





Le Club Sportif Sfaxien, champion en titre, sera sûrement l’équipe à battre pour la nouvelle saison. Totalement concentrés sur le championnat national, les Sfaxiens sont les principaux favoris pour le nouvel exercice. Comme il est de coutume depuis de longues années, le titre se jouera logiquement entre les quatre prétendants classiques (CSS, ESS, CA et EST). Ce quatuor, habitué à la course aux titres, ne laissera que des miettes aux autres, à moins d’une grosse surprise de la part de quelques outsiders. Cependant, le CSS sera avantagé par rapport aux autres pour diverses raisons objectives. * Un calendrier moins chargé Les Sfaxiens, qualifiés à la prochaine édition de la Ligue des champions africains, ne seront sollicités pour prendre part à cette compétition qu’au mois de février prochain. C’est dire qu’ils seront totalement concentrés sur le championnat local et n’auront pas à souffrir des nombreux déplacements à l’étranger et la nécessité de disputer les matches en retard en cours de semaine. C’est là un avantage certain par rapport à leurs traditionnels rivaux puisque l’ESS et l’EST sont actuellement en pleine compétition dans la Ligue des champions africains, d’autant qu’elles ont de fortes chances d’aller vers les demi-finales et la finale. Quant au Club Africain, il entamera bientôt une nouvelle participation en Coupe arabe et aura, à son tour, à effectuer plusieurs déplacements. L’avantage des Sfaxiens ne s’arrête pas là, puisque le CSS a été très actif sur le marché des transferts et a déjà enrôlé plusieurs éléments de valeur qui vont combler le vide laissé par quelques départs (Malic, Junior et probablement Guemamdia). Par contre, l’ESS a été plus sage que d’habitude en matière de recrutement, tout comme le Club Africain, alors que l’Espérance a déjà enregistré des départs importants (Mnari, Jomaâ…) bien qu’elle n’a pas été avare sur le marché avec l’arrivée de Mathias, Olivier, Belhaj et Bekri. A quelque jours du grand départ, la situation semble favoriser le champion sortant, mais la vérité du terrain pourrait être autre car les autres favoris ne manquent ni de moyens, ni d’ambitions pour remporter le titre de champion. Kamel ZAIEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com