Cinéma : “Poupées d’argile”





C'est sur l'écran géant de l'amphithéâtre de Carthage, en présence des comédiens et de l'équipe technique du film, que le public peu nombreux mais fort intéressé a suivi, dans les moindres détails, l'évolution de la trame et le rythme du film. "Poupées d'argile" est la rencontre de trois solitudes à la croisée des chemins de la vie. Omrane (Ahmed Héfiane) est pourvoyeur de bonnes couchantes, Fodha, petite fille cédée par sa famille pour travailler en ville, et Rébah, une fille rebelle, mal dans sa peau, bonne à tout faire et cherche seule face à la société qui ne l'épargne pas un meilleur avenir. Le film s'ouvre sur un village du Nord-Ouest, en l'occurrence Séjnane. Gros plan sur Fodha, une fillette d'une dizaine d'années qui sculpte de ses mains des figurines d'argile, des poupées en terre cuite...Un tricycle vient perturber le calme du village. En véritable porteur de rêve et d'espoir, Omrane retourne au bled, pour recruter de nouvelles filles pour travailler dans la capitale. Il arrache Fodha de sa vie d'«artiste» bohémienne et l'embarque à l'arrière du véhicule. Direction Tunis «la lumineuse». Avec Poupées d'argile, Nouri Bouzid touche un problème social, un problème d'existence et de survie...


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com