Contre un apaisement avec Washington : La Corée du nord promet des concessions





La Corée du Nord s'est déclarée prête hier à abandonner ses armes nucléaires en échange d'une normalisation de ses relations avec les Etats-Unis, tout en refusant à nouveau une proposition américaine exigeant qu'elle désarme d'abord. Le Quotidien-Agences "La Corée du nord s'engage à liquider ses armes nucléaires et son programme d'armes nucléaires de manière vérifiable si la Corée du Sud et les Etats-Unis normalisent leurs relations, créent un climat de confiance et retirent leur menace nucléaire", a déclaré le chef de la délégation nord-coréenne Kim Gye-Gwan, selon une source sud-corénne présente aux pourparlers. "En retour, les Etats-Unis s'engagent à mettre un terme à leur politique hostile pour renverser le système nord-coréen et à mettre en place un cadre institutionnel et juridique pour une coexistence pacifique", a ajouté Kim devant les délégués des autres pays présents aux quatrièmes pourparlers sur le programme nucléaire de Pyongyang, entrés hier dans leur deuxième journée. Mais le vice-ministre nord-coréen des Affaires étrangères a réitéré le refus d'une proposition faite par les Etats-Unis en juin. "La proposition américaine faite à l'époque était difficile à accepter parce que c'était une offre déraisonnable qui demandait que nous abandonnions d'abord nos armes nucléaires et ne contenait pas suffisamment d'éléments concrets pour mettre fin à la menace nucléaire et pour exister en paix", a encore dit le négociateur de Pyongyang, selon la source sud-coréenne. La délégation américaine aux pourparlers multilatéraux sur le programme nucléaire de Pyongyang a remis sur la table cette proposition, avait déclaré avant-hier soir le secrétaire d'Etat adjoint américain pour le Pacifique et l'Extrême-Orient, Christopher Hill, qui dirige la délégation américaine. La Corée du Nord continue aussi à exiger des compensations économiques pour une dénucléarisation. * «Courage politique» La Chine, pays hôte, a demandé aux participants de faire preuve de "courage politique" et "saisir l'opportunité" qui leur est offerte pour sortir d'une impasse qui dure depuis près de trois ans. "Nous sommes face à des défis et également face à une opportunité qui se présente rarement", a déclaré le chef de la délégation chinoise, Wu Dawei. Les trois premières séries de pourparlers pour résoudre la crise ouverte en 2002 avec l'annonce de la reprise du programme nucléaire de Pyongyang n'avaient pas permis de faire de progrès vers un désarmement. "La compréhension réciproque s'est améliorée", a estimé le négociateur chinois, alors qu'Américains et Nord-Coréens ont eu deux rencontres bilatérales lundi et mardi.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com