Tabarka: Si on veut, on peut





A propos de l’été à Tabarka, fief des festivals de musique, M. Walid Ben Youssef, le commissaire au tourisme à Tabarka - Aïn Draham, nous affirme que “ça démarre bien”. Et d’ajouter que “le marché italien est relancé maintenant, ce qui annonce de bonnes prévisions”. Jusqu’à présent, la ville du corail enregistre une quinzaine de vols charters par semaine. Ce qui est rassurant pour la saison estivale. Cependant, cette destination du Nord-Ouest qui a réalisé en 2004, 515.000 nuitées n’arrive toujours pas à maintenir sa bonne forme tout au long de l’année. En réponse à la question du “Quotidien”. M. Khaled Cheikh, D.G de l’ONTT, confirme ce constat. En effet, l’activité à Tabarka dont la capacité est de 5.000 lits est concentrée durant les mois d’été. “C’est vide pendant le reste de l’année, avouons-le”, affirme M. Cheikh. Comme solution, l’ONTT envisage de mettre en place une nouvelle stratégie à partir de cet été. Ce plan pour Tabarka va cibler le marché allemand qui est le premier à travailler sur cette zone. Il faut à ce sujet développer impérativement l’activité Charter car le problème se pose au niveau de ces vols et non pas à celui des vols réguliers. Il y a également un autre aspect sur lequel l’ONTT devrait focaliser son effort concernant Tabarka et c’est la commercialisation de la destination à l’étranger. Avec une nature magnifique certes, mais pas exceptionnelle pour le touriste étranger, il est aujourd’hui impératif d’imaginer comment vendre mieux Tabarka et comment valoriser son produit auprès de ces marchés ? Il est temps aussi d’innover et de faire preuve davantage d’audace et de créativité. Ce n’est plus un secret, les deux TO (Robinson et TUI) installés à Tabarka sont partants, dit-on. Ce qui complique les choses pour cette belle ville, que ce soit alors une raison pour mettre les bouchées doubles afin de sauver la région. Le D.G de l’ONTT a lancé l’idée de réfléchir sur des petits week-ends jazz à Tabarka en dehors de l’été. En attendant un programme est en cours de préparation entre les ministères du Tourisme, de l'Environnement et de la Culture en vue de mettre en place des circuits culturels et d’environnement à Tabarka et Aïn Draham.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com