Liban:Scrutin décisif





Beyrouth - Agences Le Liban connaît aujourd’hui la dernière étape de ses législatives dans le nord du pays, où l’affrontement entre les listes de Saâd Hariri (sunnite) et celles du chef chrétien Michel Aoun sera déterminant pour la composition de la future Assemblée. Quelque 700.000 votants sont appelés à élire les 28 députés restants, 100 autres sièges ayant été déjà affectés au cours d’un processus commencé le 29 mai à Beyrouth et qui s’est poursuivi au sud, au Mont-Liban et dans la plaine centrale de la Békaâ. Le sommet européen de Bruxelles a salué hier le “bon déroulement, à ce stade” de ces élections, les premières après la fin de l’ère syrienne, “qui répondent à la volonté d’indépendance exprimée par le peuple libanais”. Bruxelles, Paris et Washington avaient insisté sur la tenue des élections à temps, afin de dégager une nouvelle majorité et d’assurer la stabilité de ce pays où la Syrie a achevé le 26 avril son retrait. Mais comme il y a une semaine dans les régions exclusivement chrétiennes, les alliances conclues par le chef du courant patriotique libre (CPL), Michel Aoun, ont brouillé le clivage entre “opposants” et “loyalistes” à la Syrie. Aoun, un antisyrien notoire, s’est allié à des hommes liges de la Syrie pour affronter les listes de Saâd Hariri qui regroupe ses candidats avec ceux du rassemblement chrétien de Qirnet Chahwane, le parti chrétien des forces libanaises (FL) et la Gauche démocratique (laïque).


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com