Younès Ferhi: Question de principes !





C’est toujours une question de principes pour Younès Ferhi, ce comédien de talent qui a fait le bonheur des téléspectateurs pendant le mois de Ramadan dernier. L’année 2005 n’échappe pas à la règle ! Des principes, il ne faut jamais en discuter ! Tel semble le credo de Younès Ferhi dans la vie et devant les caméras sur les plateaux du tournage. Certains de vous l’ont aimé dans le feuilleton «Comptes et mécomptes», d’autres ont éprouvé de la pitié pour cet homme déchiré entre ses principes et cette société matérialiste. Lazhar Arrouch, ce biologiste dans le feuilleton «Compte est mécomptes» a su soulever de grands problèmes qui touchent la société au fond. Fils du peuple, Younès Ferhi a réussi à présenter la société comme elle est, sans retouches et sans masques et a pu traduire la souffrance d’une frange de chercheurs. Ce grand succès qui a fait de ce comédien l’une des figures marquantes de la saison 2004-2005 n’a rien changé dans la méthodologie du travail de Younès Ferhi et dans sa discipline. Ces atouts artistiques et humains lui ont valu un nouveau rôle dans la nouvelle production télévisée qui réunit un duo à succès : Ali Louati en tant que scénariste et Habib Messelmani en tant que réalisateur. «Aoudet Al-Minyar», tel est l’intitulé de ce nouveau feuilleton ramadanesque, déjà en chantier et où le comédien Younès Ferhi campe le rôle de Chaâbane. S’il vous arrive de croiser ce comédien dans la rue, vous allez remarquer le changement radical dans son look. Barbu, Chaâbane le nouveau nom de Younès, a pris quelques kilos de plus et ce pour rester fidèle à cette image que Ali Louati a imaginée et exquissée via les mots avec force détails. Dans ce nouveau rôle, Younès Ferhi présente un autre personnage complètement différent. Il est un simple citoyen qui travaille charbonnier. Oui, le biologiste est devenu charbonnier, changement total? Oui mais, Younès Ferhi est toujours cet homme de principes et cette question n’a rien avoir ni avec le niveau éducatif ni avec le niveau social. C’est une question de conscience, de morale… C’est le nouveau message que ce comédien va concrétiser et présenter dans son contexte social dans «Aoudet al-Minyar» qui sera diffusé durant Ramadan 2005. Imen Abderrahmani


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com