Ben Arous : Douze ans de prison pour un dangereux dealer…





Un trafiquant de drogue a été condamné récemment à douze ans de prison ferme, et ce, après avoir été inculpé de vente d’une matière stupéfiante. Cette lourde peine s’explique par le fait que l’accusé est un récidiviste... Tunis - Le Quotidien L’arrestation du principal protagoniste dans cette affaire entre dans le cadre d’une vaste opération menée par les agents de la brigade des stupéfiants dans le milieu de la drogue. Leurs investigations les ont conduits à limiter les soupçons autour d’une petite filière qui opère du côté de la localité de Hammam-Lif. Il faut dire qu’un élément d’une importance capitale a été bien exploité par les enquêteurs lesquels ont réussi à remonter jusqu’à la tête pensante de ce trafic. Il s’agit du rapport du médecin légiste lequel, après avoir pratiqué une autopsie sur le corps d’un jeune homme ayant trouvé la mort dans des circonstances mystérieuses, a constaté la présence dans le sang de la victime d’une substance provenant de la consommation d’une matière stupéfiante. L’information a été signalée aux agents de police qui mènent l’enquête dans cette affaire, de mort suspecte. Les recherches ont permis la découverte de plusieurs indices intéressants. La victime était en relation avec un trafiquant de drogue dont les activités ne sont guère étrangères aux services de police. Mieux encore, le dealer avait pris l’habitude d’approvisionner la victime laquelle satisfaisait en contrepartie ses désirs obsessionnels. Peu à peu, les rapports entre le trafiquant et le jeune homme ont pris une tournure telle que pour obtenir sa dose journalière, la victime était obligée d’écouler la drogue auprès des clients désignés d’avance par le dealer. Après avoir collecté toutes ces informations, les auxiliaires de la justice ont resserré l’étau autour de leur cible qui a été mise sous surveillance. Il s’agit du trafiquant en question lequel s’apprêtait justement à recevoir une importante quantité de drogue. Au moment opportun, une unité de police munie d’une commission rogatoire a mené une descente dans le domicile du suspect. Constatant que l’étau se resserrait autour de lui, le trafiquant a tenté de prendre la fuite en sautant par une fenêtre et essayé ensuite de monter sur le toit dans le but de prendre la poudre d’escampette. C’était sans compter la présence à l’extérieur de la maison de quelques agents de police qui ont prévu ce genre de scénario. Le trafiquant qui s’est cassé une jambe en sautant dans le vide a été arrêté. Conduit dans un hôpital de la place, il a été pris en charge par un médecin qui lui a prodigué les soins nécessaires. Après quoi, il a été soumis à un interrogatoire où il a nié être au courant de la présence sous son lit de la quantité de drogue saisie ultérieurement par les agents qui ont procédé à la descente. Se dérobant derrière une et mille versions, le suspect a fini par craquer avouant avoir fait du trafic de drogue un commerce à part entière. A vrai dire, les enquêteurs voulaient en savoir plus sur les activités de ce trafiquant. Particulièrement, les noms de ses clients et surtout d’où il s’approvisionnait. A ce sujet, le dealer a déclaré avoir fait la connaissance d’un homme d’origine arabe qui lui a proposé de faire fortune en écoulant de la “zatla (canabis)” auprès des clients désireux consommer cette substance stupéfiante. Il a été attiré par le gain facile et surtout par le fait qu’il allait faire fortune dans un laps de temps très court. Depuis, il n’a jamais quitté le milieu. Pis encore, il a été même condamné par le passé à un an de prison après avoir été pris en flagrant délit de consommation de drogue. Seulement, cette fois-ci, les charges qui pèsent sur lui sont beaucoup plus lourdes vu qu’il a été inculpé d’importation, de distribution et de consommation d’une matière stupéfiante. Traduit devant le tribunal de première instance de Ben Arous, il a été condamné à douze ans de prison. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com