Une leçon de négociation





On ne peut rien négocier de vraiment significatif quand on se trouve en position de faiblesse. C’est l’un des principes élémentaires des relations internationales et c’est la leçon magistrale que vient de donner la Corée du Nord à tous les pays qui ne semblent pas l’avoir compris. Après des mois et des mois de bras-de-fer avec les Américains sur ses ambitions nucléaires où elle campait sur ses positions sans sourciller, Pyong Yang vient d’annoncer qu’elle était disposée à se séparer de ses fusées longue portée dans le cas de la normalisation des relations entre la Corée du Nord et les USA. Un coup de maître, surtout lorsqu’on met le timing de la proposition en facteur. En effet, les Américains sont manifestement piégés dans ce pays qui possède déjà la bombe atomique et avec lequel un conflit armé est donc impossible. Nous ne serions pas étonnés que les Américains attraperont résolument cette perche tendue par les Nord-Coréens, y voyant l’opportunité d’une sortie honorable de ce piège. Une leçon de négociation menée de main de maître par Pyong Yang et taillée sur mesure, par exemple, pour les pays arabes qui affaiblissent leurs positions de jour en jour et qui se demandent pourquoi ils n’ont les moyens d’aucune négociation. Manoubi AKROUT


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com