Le commerce électronique en Tunisie : Les raisons d’une désaffection !





La Jeune chambre économique internationale (JCI) de la Nouvelle Médina a organisé, hier, à la Maison de l’Exportateur, à Tunis, un séminaire d’information sur le commerce électronique et son rôle dans la promotion des exportations. L’intérêt a été porté entre autres sur la place des transactions électroniques en Tunisie et les facteurs qui retardent le décollage de l’e-commerce dans notre pays. Tunis-Le Quotidien Malgré l’existence d’un cadre législatif cohérent et une infrastructure technique très performante outre les diverses mesures incitatives pour la vulgarisation du commerce électronique en Tunisie, le Tunisien demeure très réticent à l’égard des différents modes de transactions immatérielles. Cette réticence notamment est le résultat de l’absence d’efforts de vulgarisation après du grand public. «Car l’intérêt jusqu’ici porté sur le volet strictement technique et législatif n’est pas en mesure de favoriser l’adhésion du citoyen au commerce électronique vu qu’il n’est pas informé d’une façon concrète sur ce mode de transaction». C’est ce que pensent d’ailleurs la majorité des intervenants au séminaire organisé par la Jeune chambre économique de la Nouvelle Médina, parmi lesquels certains experts en la matière. Ces derniers estiment qu’il est impératif de procéder à des baisses plus concrètes au niveau des tarifs de communication et de connexion au réseau d’internet. M. Mustapha Masmoudi président de la Société tunisienne des sciences de la communication considère à cet effet, que l’évolution du commerce électronique en Tunisie nécessite avant tout des efforts de vulgarisation à même de rassurer le citoyen à travers des actions concrètes. «La réticence n’est plus liée au manque de confiance mais elle résulte plutôt d’un manque d’information qui vulgarise les aspects techniques du paiement ou d’achat via le web», indique-t-il. Dans le même temps, il ne faut pas oublier non plus que le coût des opérations commerciales effectuées par mode électronique représente un facteur qui tend à freiner l’adhésion du consommateur au commerce électronique lorsque les tarifs sont considérés élevés», ajoute M. Mustapha Masmoudi. * Confiance Dans le même ordre d’idées, M. Karim Gharbi, président de la Jeune chambre économique de la Nouvelle Médina, organisatrice du séminaire, estime que la sensibilisation doit se faire à une échelle plus grande à même de mettre en confiance l’internaute tunisien. Les internautes tunisiens tendent en fait le plus souvent à quitter les galeries marchandes sur internet sans parachever l’opération d’achat. Selon M. Hamdi Aroui, propriétaire d’une agence de développement des sites internet indique que : «La majorité écrasante des internautes tunisiens, comme partout ailleurs dans le monde, tendent à ne pas conclure les opérations d’achat sur le web par crainte de se voir escroquer par les pirates de l’informatique. Le souci majeur des internautes demeure la sécurité du paiement», précise-t-il. La sécurité et la sécurisation des transactions électroniques représentent cependant un dossier auquel un intérêt particulier a été, et continue à être accordé à plusieurs niveaux aussi bien sur le plan législatif que technique. Ce qui reste à faire en fait, c’est d’envisager une meilleure vulgarisation des techniques favorisant le paiement et l’achat à distance. H.G. ____________________________ 12 mille milliards de dollars Dans l’économie mondiale le commerce électronique est en passe de devenir la modalité d’échanges économiques la plus privilégiée entre les entreprises. Aux Etats-Unis d’Amérique, les transactions inter-entreprises via le commerce électronique représentent aujourd’hui plus de 17% du chiffre d’affaires réalisé à l’échelle locale. Ce pourcentage correspond, il faut le noter, à plus de 1100 milliards de dollars. A l’échelle mondiale, et d’après les prévisions des experts, l’année 2006 va connaître un véritable boom au niveau du commerce électronique. On s’attend en fait à ce que le chiffre d’affaires généré par le commerce électronique dans le monde dépasse les 12 mille milliards de dollars.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com