Météo : Chaud, le week-end, chaud …





Le week-end s’annonce particulièrement chaud. C’est le début d’une longue ouverture de chaleur. Selon les professionnels des sautes d’humeur de Dame Nature, le mercure flirtera dans les jours prochains avec les 40 degrés Celsius. Tunis - Le Quotidien Dame Nature a été clémente jusqu’à récemment. La fraîcheur a fait le bonheur de la plupart de nos concitoyens qui redoutent les canicules. Mais comme nous sommes en été, le mercure ne peut pas s’empêcher d’afficher des hausses. La chaleur a gagné ces derniers jours du poil de la bête et sera des nôtres pendant le week-end. Tant mieux pour les amateurs de la plage qui profiteront des bains de soleil. Quant aux casaniers qui n’ont pas l’intention de quitter leur doux logis, ils seront acculés à supporter la chaleur. En effet, les prévisions météorologiques tablent pour ce week-end des pics de chaleur. Et dire que ce n’est que le début car nous ne sommes encore qu’au mois de juin. Il y a lieu de rappeler à cet effet que de nombreuses perturbations atmosphériques ont été enregistrées durant les premiers vingt jours de ce mois. Une analyse de la situation météorologique du 1er au 17 juin 2005 effectuée par l’Institut National de la Météorologie (INM), montre que “les températures ont été proches de la normale pendant la première décade”. Néanmoins “elles ont accusé une baisse relative sur l’ensemble du pays à partir du 13 juin”. Cette baisse des températures a été accompagnée par des précipitations sur certaines régions littorales notamment, pendant la première moitié du mois courant, “le nombre de jours de pluie a dépassé les sept jours sur plusieurs zones du pays en comparaison avec la moyenne du mois qui est égale ou inférieure à quatre jours”. En plus de ces perturbations climatiques au cours de la période en question, les températures enregistrées récemment sont considérées inférieures à la normale. Mais désormais, le soleil retrouve convenablement sa place digne de l’été. Les températures vont donc augmenter pendant le week-end. Elles vont se situer entre 30° et 40°C notamment à l’Ouest et au Sud. Au sujet de cette montée du mercure, elle dépassera en réalité la moyenne de 3 degrés. Certes, il ne s’agit pas de records ou d’une situation exceptionnelle. “Mais c’est un peu excessif par rapport à la fin du mois de juin”, précise M. Jamel Bouraoui de l’INM. Par ailleurs, nombreux sont ceux qui pensent qu’un hiver dur est synonyme d’un été très chaud. Scientifiquement, c’est archi faux. Et M. Bouraoui d’expliquer que “Si cette hypothèse était vraie, on ne s’arrêterait jamais”. Car au nom de la science, on ne peut pas prévoir toute une saison. M.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com