Tunis : Harcelée par un jeune homme, elle lui balafre le visage …





C’est une histoire de drague qui a mal tourné puisque les paroles n’ont pas réussi à calmer l’ardeur de ce jeune homme dont les gestes obscènes ont obligé la jeune fille à se défendre, le blessant grièvement au niveau de son visage. S’agit-il d’un cas de légitime défense? Tunis - Le Quotidien A Tunis emprunter un bus est parfois une aventure risquée, et cela devient beaucoup plus compliqué lorsqu’il s’agit d’une femme. Les descendantes d’Eve sont parfois prises pour cibles par des énergumènes qui agissent comme le fait un prédateur avec sa proie. L’acte devient plus grave lorsque c’est la dignité de la femme qui est touchée. Car, en dehors de l’aspect criminel de toute agression commise sur une femme, c’est toute une mentalité voire un état d’esprit qui est en question. Du coup, les agresseurs se donnent un droit absolu pour intimider, humilier et abaisser les femmes. Pourtant, depuis cinquante ans, l’émancipation de la femme n’est plus un slogan creux, mais une réalité palpable qui se concrétise tous les jours sur le terrain, à telle enseigne que notre pays est devenu un fervent défenseur de la cause féminine. Encore faut-il qu’une catégorie bien déterminée d’hommes adhère à ce mouvement et rompe définitivement avec cette fausse idée qui renvoie la femme en bas de l’échelle. A vrai dire, ce sont des incidents qui se produisent de temps en temps qui nous obligent à faire ce constat et éclairent notre lanterne sur des dépassements que l’on pensait appartenir à une époque révolue. Avant-hier par exempe, une jeune fille avait quitté le domicile de ses parents pour se rendre à son travail. Comme à l'accoutumée, elle a emprunté un bus qui, à cette tranche horaire de la journée, était en surcharge de passagers. Finalement, elle a réussi à s’accrocher à une vitre pour garder l’équilibre pendant cette desserte qui lui a réservé tant de surprises. Bien évidemment, c’était trop serré pour qu’elle puisse éviter qu’on vienne se coller à son corps. Seulement, cela est devenu exagéré puisqu’un jeune homme n’a pas hésité à pousser la jeune fille dans un coin du bus et même de se coller à elle comme une puce. Pis encore, le jeune homme en question a commencé à faire des gestes qui ne laissent aucun doute quant à leur caractère obscène. Dès lors, la jeune fille a décidé de quitter le bus et de descendre au premier arrêt. Coup de théâtre : le jeune homme en a fait de même en continuant à la harceler tantôt par des propos malveillants tantôt par des gestes obscènes. Dans la mêlée, le jeune homme est allé jusqu’à user de la force pour déboutonner la chemise de sa victime et la toucher dans un endroit très intime de son corps. N’ayant aucun moyen pour se défendre, la jeune fille a tenté de prendre la fuite. Or, le jeune homme était déterminé à arriver à ses fins au point d’attraper sa victime et tenter de l’embrasser. Heureusement ou malheureusement, la jeune fille, voulant se sauver, tenta d’attraper une pierre mais elle tomba sur le tesson d’une bouteille. Elle en asséna un seul coup à son agresseur, lui provoquant une blessure longue de huit centimètres au niveau de son visage. Prise de panique, elle prit la fuite alors que son agresseur, perdant l’équilibre, tomba par terre avant de perdre connaissance. Il fut sauvé, toutefois, par les agents d’une patrouille mobile de police qui l’ont transporté à l’hôpital. Rétabli, le jeune homme a été entendu par les auxiliaires de la justice. Il a donné le signalement de la jeune fille qui a été arrêtée et conduite au poste et écrouée en attendant d’être confrontée avec son agresseur. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com