Dans une tentative de rassurer la Turquie : Talabani juge l’indépendance des Kurdes irakiens «irréaliste»





Le Quotidien - Agences Le président irakien et leader kurde Jalal Talabani a jugé hier "irréaliste" une éventuelle indépendance des Kurdes d'Irak, implantés dans le nord du pays et a appelé la Turquie à abandonner ses craintes et à apporter son soutien à cette communauté. "Je n'ai jamais défendu l'idée que le Kurdistan doit se séparer de l'Irak (...) parce que de tels rêves sont irréalistes", a déclaré Talabani, dans une interview au quotidien turc Aksam. "Imaginons qu'un Etat kurde soit créé. Comment un Etat opposé à la Syrie, à la Turquie, à l'Iran et à l'Irak pourrait-il exister? Ces pays pourraient étouffer un Etat kurde sans même l'attaquer", a affirmé Talabani, chef de l'Union patriotique du Kurdistan (UPK), l'une des deux factions qui dominent le Kurdistan irakien. La Turquie a souvent exprimé la crainte qu'une éventuelle indépendance des Kurdes d'Irak ne soit facteur de déstabilisation sur son propre territoire et ne relance les visées séparatistes de la communauté kurde installée dans le sud-est anatolien. Le président irakien a souhaité que la Turquie joue un rôle important sur la scène régionale, en apportant son soutien aux Kurdes d'Irak. "Une Turquie démocratique est d'importance stratégique pour les Kurdes", a-t-il dit. "Les chiites en Irak ont le soutien de l'Iran et les sunnites celui des pays arabes. Nous avons et devons continuer à avoir le soutien de la Turquie". Talabani a également assuré Ankara que le gouvernement irakien était hostile à la présence de rebelles kurdes de Turquie infiltrés dans les montagnes du nord de l'Irak, mais affirmé ne pas avoir les moyens militaires d'éliminer cette présence.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com