Sarkozy : “Il faut suspendre l’élargissement de l’UE»





Le quotidien-Agences "Il faut suspendre l'élargissement" de l'Union européenne, a estimé hier le président de l'UMP et ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy, reçu à Matignon par Dominique de Villepin dans le cadre de ses consultations sur l'avenir de l'Europe. Après le rejet de la Constitution européenne le 29 mai, "il faut repenser et refonder notre politique européenne", a déclaré Sarkozy à l'issue de cet entretien. Il était accompagné, pour l'UMP, par Patrick Devedjian et Alain Lamassoure. Sarkozy a souhaité en particulier "qu'on pose clairement la question des frontières de l'Europe". "Il faut suspendre l'élargissement, tout au moins tant que les institutions n'ont pas été rénovées". Cela ne concerne toutefois pas la Roumanie et la Bulgarie, qui doivent entrer prochainement dans l'UE, a-t-il précisé. Il a également "posé la question du moteur de l'Europe". Car "une Europe à 25, elle ne peut pas avancer simplement avec un moteur à deux temps", a-t-il souligné dans une allusion au couple franco-allemand. Il a donc souhaité que "les six grands pays d'Europe se concertent pour être un moteur puissant de la nouvelle Europe". Le président de l'UMP a aussi plaidé pour "une Europe qui protège et non pas une Europe qui inquiète". Pour cela, il faut selon lui "repenser l'affaire de la préférence communautaire". Sarkozy a notamment souhaité que "la France prenne des initiatives sur la Politique agricole commune et sur les négociations dans le cadre de l'OMC" (Organisation mondiale du commerce, NDLR). Il faut enfin selon lui "doter l'Europe de projets concrets", dans les domaines de l'énergie, des pôles de compétitivité, ou de l'immigration. L'UMP organisera en octobre "une grande convention sur l'Europe", a-t-il précisé.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com