Faten Jihad : «Hela Rokbi et Lotfi Bouchaq m’ont encouragée»





Est-elle une pseudo-star, de celles qui font leur apparition furtive le temps d’une manifestation? Est-elle de celles qui investissent le domaine de l’art qu’elles hypothèquent même en amateur? Eh bien non. Faten Jihad est de celles qui marchent à petits pas mesurés et sûrs. • Vous êtes dans le domaine de l’art depuis déjà 15 ans. Pourquoi n’avez-vous pas encore percé? Je suis très discrète. Je travaille bien mais je ne cherche as à me volatiliser dans la parole. Actuellement,j’ai mon album qui compte sept chansons personnelles. En plus c’est du 100% tunisien. J’ai dépensé un argent fou pour y arriver. Maintenant que j’ai un vidéo clip enregistré par l’ERTT «Ajmal Watan» (La plus belle des nations) mon public prend la peine du déplacement pour me voir en prestation et que des hommes de culture croient en moi. Je suis très satisfaite. • Quelles sont ces personnes qui croient en vos capacités? Lotfi Bouchnaq a beaucoup aimé ma voix lorsqu’il m’a écoutée interprétant ma chanson «Ajmal Watan». Héla Rokbi qui m’a invitée sur le plateau de son émission était fortement surprise par la qualité de ma voix. Elle m’a dit littéralement «mais où étais-tu cachée?». • Qu’en est-il pour votre public à l’étranger. C’est bizarre d’avoir à faire à une personne résidente en Tunisie mais qui est connue à l’étranger et non pas dans son pays? Il n’y a rien de bizarre à cela, car j’ai eu plusieurs passages sur Radio Soleil et j’ai donné des prestations en Allemagne, en France, en Suisse, en Italie pendant la manifestation du 7 Novembre. • Et pourquoi n’avez-vous pas commencé par votre pays? Le domaine est impitoyable. Plusieurs personnes investissent le métier et malheureusement je ne suis pas le genre de personnes qui se mettent aux aguets. Je préfère travailler dans la discrétion, en attendant le jour où j’aurais la chance que je mérite. • Ce serait un passage dans l’une de ces émissions phares? Non. Cela ne me tente aucunement. «Star academy», «Stars search» et «Super star» ne me m’attirent pas. Je crois en mes capacités artistiques et je veux percer avec mon art et non avec mon comportement. Mona BEN GAMRA


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com