Tunis : Violée lors d’un casting





Tunis-Le Quotidien L’engouement des jeunes pour les castings et autres séances de sélection est un phénomène nouveau qui contribue, certes, à la découverte des talents, mais génère parfois quelques incidents dont les victimes sont en général des filles en quête de célébrité... En composant le numéro de téléphone déniché dans un journal de la place, la jeune fille ignorait qu’elle allait vivre une aventure très lourde de conséquences. Elle fut priée de venir participer à un casting dont les organisateurs espéraient dénicher l’oiseau rare qui devrait jouer un rôle dans une série télévisée. Un tel rendez-vous exigeait que l’on s’y prépare correctement et convenablement. Alors, la jeune fille aux dix-huit printemps n’a pas lésiné sur les moyens pour augmenter ses chances. Il faut dire qu’elle n’avait besoin que de quelques retouches pour mettre en valeur une beauté naturelle splendide. Un petit passage dans un institut de beauté et le tour est joué. La jeune fille paraissait en effet comme l’une de ces bombes de Hollywod. Il ne lui restait ainsi qu’à se présenter au casting du côté des berges du lac à Tunis. Arrivée sur place, elle fut reçue par un jeune homme qui s’est présenté comme étant un metteur en scène s’apprêtant à tourner une série télévisée. A vrai dire, la jeune fille a émis des doutes quant aux vraies intentions de l’homme mais elle a fini par accepter de participer au casting. Après les premières questions d’usage, le metteur en scène lui a demandé d’enlever sa veste. Bien évidemment, la fille a refusé. A partir de ce moment, les événements allaient prendre une autre tournure. Le pseudo metteur en scène s’est jeté comme un loup sur la jeune fille l’obligeant à se déshabiller avant d’abuser d’elle à plusieurs reprises. Après avoir assouvi ses désirs, l’homme a laissé la victime partir non sans la prévenir que si elle alertait les autorités, il dévoilerait à tout le monde le contenu de la bande qu’il venait de filmer. En réalité, le violeur a filmé toute la scène à l’aide d’une caméra. Cela n’a pas empêché la jeune fille de se diriger dare-dare vers le premier poste de police où elle a fait part de sa mésaventure aux auxiliaires de la police. Les agents ont ainsi investi le bureau du pseudo metteur en scène qui a été embarqué au poste. Interrogé, il a déclaré que la jeune fille était consentante. Elle s’est donnée à lui de son plein gré. Même pendant la confrontation, le suspect a maintenu sa première version des faits. Le dossier de cette affaire a été transmis à la justice qui devrait trancher prochainement. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com