Handball Tunisie-Serbie (32-26) : Des satisfactions malgré tout





Grâce à une troisième place arrachée à une équipe serbe accrocheuse, le sept national a pu conclure en beauté en remportant la médaille de bronze. Il faut rappeler que la concurrence était rude et que le niveau des équipes participantes était très relevé en présence des meilleures formations mondiales, à l’instar du champion du monde (l‘Espagne) et de son premier dauphin (la Croatie). Cette troisième place remportée par les Tunisiens est tout de même un joli exploit et ne constitue nullement un échec, d’autant que le dernier match, remporté face à la Serbie, a illustré de belle façon le savoir-faire des Tunisiens, le courage des joueurs et l’empreinte d’un Hasenefendic qui a su, à chaque fois, innover et trouver les solutions qui s’imposent. Pour revenir au match de classement disputé hier, il faut signaler que l’entraîneur national, qui connaît parfaitement l’équipe serbe et ses meilleurs joueurs, a vu juste en adoptant une tactique appropriée qui a bloqué l'adversaire. D’entrée les coéquipiers de Hmem ont pris les choses en main: (5-2), (7-3) et (9-5) après moins d’un quart d’heure. Il y a eu, certes un passage à vide qui a permis aux Serbes de revenir au score (9-9), mais la réaction des Tunisiens n’a pas tardé (14-12) et (15-13) à la mi-temps. * Une domination incontestable La seconde période va nous révéler un sept tunisien de plus en plus fort avec un Marouène Mgaïez impérial dans les buts. L’écart va s’élargir grâce à la classe de Tej, Mganem et Hmem qui a été soumis à un marquage individuel et qui a réussi, tout de même, à sortir un bon match (21-16), (24-17), (26-18), (29-22), (29-25), (31-25) et (32-26) à l’issue d’une rencontre que les Tunisiens ont su dominer de bout en bout face à un ensemble serbe formé des mêmes joueurs qui ont disputé le Mondial 2005 à Tunis. Bravo à la bande à Hasenefendic qui confirme ainsi sa place parmi les grands. Battre la France, la Slovénie et la Serbie et ne s'incliner que devant l’Espagne, champion du monde, ne peut que faire honneur à son nouveau statut. Kamel ZAIEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com