En prévision du prochain SMSI : Les jeunes au premier rang





Tunis - Le Quotidien Quelque 700 jeunes volontaires ont investi avant-hier l’INSAT (Institut National des Sciences Appliquées et de la Technologie) pour le deuxième cycle de formation générale qui leur est dédié en prévision du prochain SMSI - Tunis 2005. Ces volontaires seront chargés du protocole, de l’inscription et de l’accueil des hôtes du Sommet prévu en novembre prochain à Tunis. La majorité des volontaires sont des jeunes étudiants, demandeurs d’emploi et de jeunes employés. Durant le premier cycle de formation qui a eu lieu en avril 2005, le nombre des volontaires pour le prochain Sommet Mondial sur la Société de l’Information a atteint les 300. Les volontaires qui ont adhéré au deuxième cycle de la formation sont beaucoup plus nombreux puisqu’on estime leur nombre à 700. Ce chiffre est révélateur d’une mentalité qui veut que la Tunisie soit toujours au diapason du progrès. Volontaires et dévoués, ces jeunes sont venus en masse pour contribuer à la réussite de cet événement planétaire et refléter l’image d’un pays qui tient à développer davantage le secteur des technologies de l’information et de la communication. Ils se sont portés volontaires pour recevoir nos hôtes étrangers et prouver que notre pays tient au développement et à l’essor du secteur des TIC. Ali Amri, jeune cadre à l’Institut des Experts Comptables (ITEC) croit à l’importance du Sommet pour notre pays. Ses motivations sont à la fois personnelles et collectives. “Je pense que ce Sommet est l’un des plus grands événements qu’a connu la Tunisie. Des milliers d’étrangers seront là. Et je pense que c’est de notre devoir de contribuer à la réussite de cet événement qui servira à promouvoir et à développer le secteur des TIC. Nous devons participer en masse pour attirer le plus d’investisseurs possibles et pour montrer à nos éventuels partenaires que la Tunisie est digne d’être une destination privilégiée dans le domaine des TIC. En outre, cette participation me sera sûrement bénéfique. J’occupe un poste de “chargé de la communication au sein de l’ITEC et je pense que cette participation me sera porteuse du moment que je travaille dans le domaine et que les TIC sont notre billet pour les années à venir”, dit-il. Samia, 23 ans, étudiante en communication et multimédia et pertinemment convaincue que le Sommet ne peut qu’être porteur pour notre pays. Voulant à tout prix avoir un rôle dans l’événement, la jeune fille s’est portée volontaire. “C’est une première. J’ai participé à cette formation pour pouvoir assister de près à l’événement et prendre part à un sommet qui améliorera davantage l’image de notre pays. Nous sommes redevables de représenter la Tunisie devant nos hôtes étrangers. En outre, c’est une expérience inédite qui me servira de toute évidence”, dit-elle. Le troisième cycle de formation aura lieu en septembre et on s’attend à 15 000 volontaires qui se chargent de toutes les facilités à offrir aux hôtes du Sommet de Tunis en novembre 2005. A.C.O.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com