Souk Sidi Bou Mendil : Plage et mariage en vedette





L’avènement de la saison estivale, saison des mariages, des vacances et de la plage par excellence n’est pas passé inaperçu du côté de souk Sidi Bou Mendil. Dans ce fief du commerce populaire, l’affluence bat son plein. Tunis-Le Quotidien L’horloge suspendue au fond d’un petit commerce plein d’articles de décoration en tout genre indique 10 heures 30 du matin en cette journée de début de semaine. On est à l’entrée de la rue Sidi Bou mendil, située à deux pas des souks de la Médina de Tunis et qui s’allonge sur quelques centaines de mètres. Sur une vingtaine de mètres ou plus, et sur les deux côtés de cette fameuse rue, des étalages fabriqués en boîtes de carton, ont été abandonnés momentanément par leurs propriétaires que sont ces marchands ambulants qui ont fait de ce lieu un fief du commerce parallèle. Quelques minutes après, et revoilà que tout revient à l’ordre habituel! Discrètement, les marchandises reprennent place sur les étalages cartonnés avec une vigilance optimale de ces marchands qui viennent nous-a-t-on susurré de faire l’objet d’une descente surprise menée par une patrouille de la police municipale. Cet endroit reste, en fait, le théâtre d’un éternel jeu du chat et de la souris entre les services de l’ordre municipal et les centaines de marchands anarchiques. Ces opérations coup de poing qui tendent à se multiplier durant la saison estivale sont loin de dissuader les locataires des lieux à exposer des marchandises fabriquées aux quatre coins de la planète et dont les prix sont suffisamment attrayants pour drainer une foule immense de consommateurs. Souk Sidi Bou Mendil connu par un type de commerce qui se métamorphose mystérieusement en fonction des saisons et des tendances de consommation du citoyen à revenus moyens a bel et bien pris les couleurs de l’été. Les commerçants de ce lieu ont donné la priorité aux articles de la plage mais aussi des fêtes et des mariages. * Les couleurs de la plage Provenant en grande partie d’Asie, les marchandises spécial été, exposées à cet endroit, attirent une foule compacte et bigarrée. L’engouement des gens pour ce souk devient encore plus phénoménal durant les mois d’été à tel point qu’il faut user des coudes pour se frayer un passage. Chapitre marchandises, on trouve tout ce qui est utile pour passer de bonnes vacances au bord de la plage sans jamais dépenser une fortune. Parasols de petite et de grande taille y sont proposés en fait à des prix très compétitifs variant entre 5 et 8 dinars. Pour les parents ayant des enfants qui n’ont pas encore appris à nager, il y a divers articles et jouets gonflables. Gilets de sauvetage pour enfants se vendent ainsi à 4 dinars. Et pour ceux qui préfèrent la maison, ils peuvent eux aussi s’offrir un bain de soleil puisqu’on leur propose des piscines en caoutchouc gonflables de petites et de grandes tailles et dont les prix ne dépassent pas les 50 dinars. * Les mariages en vedette Et comme l’été est la saison des mariages par excellence, souk Sidi Bou Mendil s’est offert la vocation d’un espace spécialisé dans le commerce d’articles et d’équipements nécessaires pour l’occasion. La grande variété d’articles indispensables pour équiper la cuisine mais aussi les objets de décoration attirent à cet effet de nombreux couples qui s’apprêtent à meubler le foyer conjugal avant de convoler en justes noces. Ainsi des lustres de différents modèles, des tableaux de décoration, des robots pour la cuisine et divers autres articles sont exposés avec des prix très abordables par rapport à ce qui se trouve dans les magasins spécialisés situés dans les centres commerciaux de la ville. Aussi, les visiteurs du lieu peuvent même s’y équiper en matériels encore plus lourds. On y trouve en fait des réfrigérateurs, des téléviseurs et des cuisinières pour lesquels les marchands offrent la possibilité de paiement par facilité des taux d’intérêt acceptables et des prix très compétitifs permettant d’épargner jusqu’à 200 à 300 dinars si on prend le lot composé de différents appareils. H.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com