Tunis : Il faillit tuer son épouse à cause d’un mariage





Mettre de l’ordre dans son ménage est parfois indispensable voire préférable à condition bien sûr, d’être souple et sage. Dans le cas contraire cela revient plutôt à mettre le feu dans un bain d’huile... Tunis-Le Quotidien L’été est certes la saison des fêtes par excellence. On célèbre une réussite au bac, des fiançailles, un mariage et même un retour au bercail d’un être cher qui vit à l’étranger. En deux mots, toutes les opportunités sont bonnes pour faire la fête et s’éclater. Bien évidemment, c’est le budget familial qui accuse un trou dont les effets ne peuvent être ressentis que par le chef de famille lequel est acculé parfois à faire face à des dépenses parfois astronomiques. L’on comprend ainsi les réticences voire la colère de quelques pères qui à force de mettre la main dans la poche finissent par tout bonnement refuser de remettre le moindre millimes à leurs proches même s’il s’agit de leur propre femme. Non loin de Tunis et plus précisément à la cité populaire d’Ezzahrouni, un homme marié a failli commettre, samedi dernier, l'irréparable. De retour chez lui, après une deuxième journée de séance unique, il fut abordé par son épouse qui avant même de lui servir à manger, lui a rappelé que le soir, elle devait se rendre à la cérémonie de mariage de sa cousine. En réalité, l’épouse voulait s’assurer si son mari s’était arrangé pour lui donner l’argent dont elle a besoin pour pouvoir se déplacer et acheter un cadeau de mariage. A vrai dire, l’époux était tellement affecté par l’arrogance de sa femme qui ne s’est même pas donné la peine de lui servir son déjeuner, qu’il a décidé de quitter la maison et d’aller faire la sieste dans un café de la région. Seulement, c’était trop facile pour que son épouse le laisse tranquille. Sa douce moitié a continué à le harceler allant jusqu’à lui interdire de sortir. Au passage, elle a même exigé qu’il lui remette immédiatement l’argent en question. Du coup, les nerfs ont lâché et le mari a perdu son self-contrôle. Il plaqua alors sa douce moitié contre le mur en serrant son cou à l’aide de ses deux mains. Il était dans un moment de totale hystérie. Il ne pouvait mesurer la gravité de son acte. Pis encore, il l’a lâchée se dirigeant vers la cuisine pour chercher un couteau. Heureusement, qu’entre-temps, l’épouse a repris son souffle avant de quitter la maison à la hâte pour aller se réfugier chez des voisins. La nouvelle a fait rapidement le tour du quartier et on a pu intervenir à temps pour calmer l’époux et l’aider à retrouver ses esprits. Et même lorsque les agents de l’ordre ont eu vent de cette affaire, l’épouse a prié les auxiliaires de la justice d’arrêter toutes les poursuites judiciaires engagées à l’encontre de son époux qui s’est vu dresser seulement un procès-verbal. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com