Industries plastiques : Un secteur en développement malgré la conjoncture difficile





En dépit d’une conjoncture difficile caractérisée par la flambée des prix de la matière première, le secteur des industries plastiques tunisiennes dispose encore de plusieurs opportunités de développement. Tunis - Le Quotidien Dans la dernière étude stratégique qu’elle a réalisée, l’Agence de la promotion de l’industrie (APS) a examiné la situation du secteur des industries plastiques ainsi que ses perspectives de développement. L’étude montre que l’industrie du plastique regroupe, jusqu’au mois de février 2005, 221 entreprises ayant un effectif supérieur ou égal à 10 personnes dont 40 sont totalement exportatrices. En l’an 2004, la production d’articles en matières plastiques en Tunisie a atteint 416 millions de dinars, contre près de 385 millions de dinars un an auparavant, alors que la valeur ajoutée du secteur a été de 29% de la valeur de la production. En ce qui concerne les investissements dans ce secteur, ils ont évolué de 25,2 millions de dinars en 2000 à près de 30 millions de dinars en 2002, alors qu’en 2004, ils ont régressé à 28,9 millions de dinars. Cette régression est justifiée, en effet, par l’augmentation continue, depuis deux ans, des prix de la matière première, qui est généralement à base de pétrole, ainsi que la concurrence accrue au niveau des marchés étrangers, d’autant plus que les principaux clients des entreprises tunisiennes du secteur sont des pays européens, en particulier la France, l’Allemagne et l’Italie, enregistrant une “invasion” des produits asiatiques. Toutefois, les exportations des industries plastiques tunisiennes ont connu une croissance soutenue passant de 75 millions de dinars en 2000 à 166 millions de dinars en 2004, soit un taux d’accroissement annuel moyen de 24%. Pour leur part, les importations du secteur sont passées de 443 millions de dinars en 2000 à 693 millions de dinars en 2004. Les matières premières représentent 73% du total de ces importations. En matière des perspectives de développement, l’étude montre que le développement du secteur de la plasturgie est lié essentiellement au développement des produits destinés à la construction (profilés, plaques, fenêtres) et à l’agriculture (films pour les serres, tuyaux d’irrigation...) ainsi que l’évolution des emballages de luxe et la fabrication des films multicouches. L’étude indique également que le développement de ce secteur est lié au renforcement du partenariat et l’association avec des plasturgistes et donneurs d’ordre ainsi que la croissance des exportations. Dans ce cadre, l’étude montre que le secteur possède encore de plusieurs opportunités de développement, d’autant que la production connaît depuis quelque temps un passage vers les produits technologiques. Il va sans dire qu’en ce qui concerne le partenariat , le secteur compte 59 entreprises à participation étrangère, généralement française, dont 30 sont à capitaux 100% étrangers. Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com