Le mollah Omar refait surface





Le Quotidien-Agences Un document signé par le leader de l’ex-régime fondamentaliste afghan des talibans, le mollah Mohammad Omar, dénonce le pacte stratégique entre l’Afghanistan et les Etats-Unis qui «vend la mère-patrie», a rapporté hier l’agence d’information Afghan Islamic Press, basée au Pakistan. «Le pacte passé à Washington entre (le président George W.) Bush et (le président afghan Hamid) Karzai est la vente de notre mère-patrie pour une durée illimitée», selon un texte remis à AIP par un responsable taliban et signé par le mollah Omar. «Le vaillant peuple d’Afghanistan n’acceptera jamais cela. Ce refus n’est pas la voix des talibans mais celle de la conscience du peuple indépendant afghan», ajoute le texte, dont l’authenticité n’est pas vérifiable. Le «partenariat stratégique» annoncé lundi à Washington lors d’une visite du président Karzai à la Maison-Blanche prévoit notamment l’utilisation par les forces armées américaines de la base aérienne de Bagram, au nord de Kaboul, et d’autres installations «déterminées d’un commun accord». «Cela signifie que les soldats américains peuvent entrer dans les maisons, arrêter et tuer n’importe qui et insulter les Afghans», estime le texte attribué au mollah Omar. Le texte dénonce également les «traîtres» de l’ancien régime taliban qui rallient le nouveau pouvoir. «Nous ne pardonnerons jamais à ceux qui, assoiffés de pouvoir, ont travaillé dans le gouvernement taliban et maintenant s’inclinent devant les Américains pour obtenir un poste dans le gouvernement», assure le texte. «Notre résistance va se renforcer, parce que notre patrie a été ouvertement vendue (...), nous continuerons la lutte pour l’indépendance de notre patrie et la résurrection de la religion», poursuit-il.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com