Médecine vétérinaire : Le Congrès mondial à Tunis en 2010





L’Association Tunisienne des Vétérinaires pour animaux de compagnie vient de réaliser de petits pas en faveur du renforcement des relations inter-arabes. Un vétérinaire tunisien vient de passer un séjour en Libye pour échanger idées expériences et techniques opératoires. Le sérieux de cette association lui a valu d’être désignée pour préparer le congrès mondial de la World Small Animal Veterinary Association. Tunis-Le Quotidien L’Association mondiale des vétérinaires pour animaux de compagnie (World Small Animal Veterinary Association “WSAVA”) tiendra son congrès mondial à Tunis en 2010. L’Association tunisienne des vétérinaires pour animaux de compagnie a été chargée de mettre en place les dispositions nécessaires pour la réussite de cette manifestation internationale. Cette première association à l’échelle africaine est en train d’élargir son champ d’activité au niveau maghrébin. Des séminaires et des colloques vont être organisés prériodiquement dans les pays du Maghreb, selon des calendriers à définir. Concrètement, les relations inter-arabes dans ce domaine sont en train de se confirmer. Des vétérinaires privés libyens viennent d’inviter un spécialiste tunisien pour réaliser quelques opérations chirurgicales et permettre à ses homologues de bénéficier de son expérience et de ses techniques opératoires. Dr. Ziad Ben Hmida vient en effet d’effectuer une visite en Libye au nom de l’Association, au cours de laquelle il a animé une série de séminaires de formation et effectué des interventions chirurgicales sur chiens et chats. “Le mode de vie de nos frères libyens a beaucoup évolué. Ils accordent de plus en plus un intérêt particulier aux animaux de compagnie dont notamment les chiens, les chats et les perruches”, affirme le Dr. Ben Hmida. Et d’ajouter : “J’ai constaté cependant que nous ne maîtrisons pas les mêmes techniques opératoires. Certains gestes simples et faciles peuvent diminuer sensiblement le temps de l’opération et par conséquent faire gagner des doses de produits anesthésiants”. L’enjeu est donc économique, entre autres. Le Dr. Faouzi Kechrid, président de l’Association, affirme pour sa part qu’il s’agit d’une première action inter-arabe qui va se poursuivre durant la période à venir. “Nous allons réfléchir sur d’autres secteurs liés à la médecine vétérinaire comme les médicaments et les instruments médicaux”, dit-il. Les perspectives de renforcement de la coopération inter-arabe dans ce domaine sont prometteuses. Les longues distances commencent justement par l’accomplissement de petits pas. Lotfi Touati


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com